•  

     

    CALENDRIER DES FETES BIBLIQUES

    ET HISTORIQUES

     

     

     

    FETE

    DATE Hébraïque

    ANNEE 5774

    2013/2014

    REFERENCE BIBLIQUE

    FAITS

    Rosh Hashana

    ראש השנה

    1-2 Tishrei

    05-06 septembre

     

    ( commence le mercredi 28 au soir )

     

    2 jours en Israël et en diaspora

    I Rois 8: 2

     

    Lévitique 23: 24 - Nombres 29: 1.

    "tête de l'année "

    Fête des trompettes

     

    Début de l'année juive ; jour du jugement de la Création et du couronnement de D.ieu comme Roi de l'Univers ; début de la période des "10 jours de Téchouva" qui se termine le jour de Kippour.

    Tzom Gedaliah

     

    4 Tishrei

    8 septembre

    Jérémie 41: 2 à 6 - Il Rois 25: 25).

    Jour de jeûne en souvenir du meurtre du dernier gouverneur juif d’ Israël après la destruction du Temple, Guédalia ben A'hikam.

     

    Yom Kippour

    10 Tishrei

    Samedi 14 septembre( de vendredi soir à samedi à la tombée de la nuit )

     (Lévitique 23: 27).

     

    Jour de jeûne et d’expiation (Jour du pardon ou Jour des propitiations Yom

     Hakippourim )

     

    Souccoth

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Hochaana Rabba

    15-21 Tishrei

    du mercredi 12 Octobre au soir au mercredi 19 octobre  à la tombée de la nuit.

     

     

     

     

    Mercredi 19 octobre
     

    Exode 23: 16 - Lévitique 23: 34.

     

    Fête des cabanes

    ( En diaspora les 2 premiers jours sont des jours de fêtes ; les jours suivants, la première fête sont appelés 'Hol Hamoëd, "demi-fêtes" : il est permis d'effectuer certaines tâches interdites les jours de fête. )

     

    Dernier jour de Souccot : récitation des 7 "Hochaanot" , conclusion du jugement divin.

     

    Sim'hat Torah en Israël ;
    Chemini Atseret en diaspora

    22 Tishrei

    du mercredi 19 octobre au soir au jeudi 20 octobre  au soir.

     

    En Israël : conclusion de la lecture de la Torah et célébration des "Hakafot" ;
    En diaspora : "Chemini Atseret"

    Simrat Torah

    ( en diaspora )

    23 Tishrei

    du jeudi 20 octobre au soir au vendredi 21 octobre  à la tombée de la nuit.

    Deut. 31: 11

    "Simhat Tora"(Fête de la Thora (instituée par la tradition à cette date).

    En diaspora : conclusion de la lecture de la Torah et célébration des "Hakafot"

    ‘Hanoucah

    25 Kislev

    du mardi 20 décembre au soir au mercredi 28 décembre

    Zach. 7:1

    Néhémie 1:1

    Fête de la dédicace appelée "Hanouca" (en souvenir de la victoire miraculeuse des Hasmonéens sur les Syro-Grecs dirigés par Antiochus Epiphane et de la réinauguration du Temple de Jérusalem et du miracle de la fiole d'huile.

     

    Azara B’Tevet

    10 Tevet

    5 Janvier

     

     Il Rois 25 : 1

    Jeûne de souvenir du siège de Jérusalem par Nebucadnetsar et les armées babyloniennes.

    Tou B’Shvat

    15 Shvat

    8 Février

    Zacharie 1: 7

    Nouvel an des arbres

    Ta’anit Esther

    13 Adar

    7 Mars

    Esther 2: 16

     

    Jeûne d'Esther

     

    Pourim

    14 Adar

    8 mars

    Esther 9: 21 à 26

    fête de Pourim (les sorts) -

    Pessah 

     

    Fête des pains sans levain

     

     

    prémices de la moisson

    15-22 Nissan

     

     

     

    15-21 Nissan

     

     

     

     

    16 Nissan

    7-14 avril

    Exode 12: 2 - 13: 4

    Esdras 7: 9

    Esther 3: 7

     

     

     

     

     

    Lévitique 23: 10

    14 Nissan L'agneau mis à mort entre les "deux soirs").(Pessah)

    15 au 21Nissan Fête des pains sans levain.

    16 Nissan Présentation des prémices de la moisson (le Souverain Sacrificateur agite la gerbe devant l'Éternel).

    Yom HaShoah

    27 Nissan

    19 Avril

     

     

    Yom HaZikaron

    4 Lyar

    25 Avril

     

     

    Yom Haatzmaout

    5 Lyar

    26 Avril

    1Rois 6: 1

    Jour anniversaire du rétablissement de l'État

    Lag B’Omer

    18 Lyar

    10 Mai

     

     

    Yom Yeroushalaïm

    28 Lyar

    20 Mai

     

     

    Pentecôte ou fête des semaines Shavouoth

     

    6-7 Nissan

    27-28 Mai

    prémices de la moisson (Lévitique 23 :17 à 20) et des premiers fruits de la terre. Exode 23:19 - Deut 26:2 à 10).

    fête des semaines Offrande des prémices de la moisson et des premiers fruits de la terre.

    Shiva Asar B’Tamouz

    17 Tamouz

    8 Juillet

    Jérémie 39: 2

    Zach. 8: 19

     

    Jérémie 52: 5 à 7

     

    Jeûne de souvenir pour la brèche (destruction de la muraille de Jérusalem )

    Tisha B’Av

    9 Av

    29 Juillet

    Nombres 33: 38

    Esdras 7: 9 -

    Zacharie 7: 3

    Jeûne en souvenir de la destruction du  temple par Nebucadnetzar.


  •  

     

    POURIM      פּוּרים 

     

    • Elle aura lieu le jeudi 24 Mars 2016 et elle débutera le mercredi 23 Mars au soir en Israël et en diaspora.
    • Jeûne d'Esther le mercredi 23 Mars 2016 de  5h10 à 19h46.

    • Lecture de la Méguilat Esther le mercredi 23 Mars et le jeudi matin.

     

     

    On dit qu'au cours du mois d'Adar la joie et la force sont multipliées :         

    « Lorsqu’Adar entre, nous augmentons notre joie. » : פּוּרים vient de  פְּרוּ "croissez " dans Genèse 1,28. 

    Selon certains découpages, l’année juive débute avec la joie de la libération de Pessa’h ( 1er mois du calendrier hébraïque ) et s’achève avec celle de la délivrance de Pourim ( dernier mois ).

     

     

    NOMS DE CETTE FETE 

     

    La fête de Pourim signifie « sorts » et elle se nomme aussi "Jours des sorts" ימי הפורים « Yemei haPourim » selon Esther 9,24-26 :" Aman, fils de Hamedata, l'Agaghite, persécuteur de tous les juifs, avait formé le projet d'anéantir les juifs et consulté le Pour - le sort - pour les détruire... C'est pourquoi ces jours sont appelés POURIM, du nom de Pour." Haman avait consulté le Sort pour déterminer la date d'extermination des Juifs du Royaume d'Assuérus.

    Le nom de la fête " sorts " montre que D.ieu, qui ne laisse rien au hasard, utilise une suite d'interventions en réponse au changement de comportement de son peuple : quand le peuple s'éloigne de lui, il y a des évènements adverses, quand le peuple retourne à D.ieu, D.ieu agit par un miracle non visible apparemment.

     

    Pourim montre que le sort du peuple juif est dans les mains de D.ieu, non dans le hasard et non dans les mains des dirigeants des nations.

     

     

    FETE DE POURIM

    Se fête chaque année le 14 Adar (אֲדָר ) au soir jusqu'au 15 Adar soir ( ou Adar II selon les années ); le mois d'Adar est le 6ème mois du calendrier juif et correspond au milieu des mois de février ou de mars du calendrier grégorien.

     

    Pourim est une fête juive, d'origine biblique ( voir Livre d'Esther 9,19-32 ); elle a été instituée par les rabbins. Esther 9,27 : " les juifs reconnurent et acceptèrent pour eux, pour leurs descendants et pour tous ceux qui se rallieraient à eux l'obligation immuable de fêter ces 2 jours-là, suivant la teneur des écrits et à la date fixée, année par année."

     

    Le jour de Pourim est qualifié de יום טוב "jour faste" selon Esther 9,19 :" C'est pourquoi les juifs ... font du 14ème jour du mois d'Adar un jour de joie, de festin, un jour de fête."

    Ce jour n'a pas le caractère saint du shabbat et des autres fêtes bibliques. Le travail n'est pas interdit mais tout se qui limite la joie est restreint ( le deuil public est interdit).

     

    Pourim fête de la délivrance

    Trois fêtes juives célèbrent la délivrance : 

    1. 'Hannoucah : rappelle la délivrance de l'élimination « spirituelle » et               « identitaire » du peuple juif.
    2. Pourim        : célèbre la délivrance physique ( le 14 Adar )
    3. Pessa'h       : célèbre la sortie d'Egypte Mitsraïm ( les limites ) (le 14 Nissan ).

    Dans toutes ces célébrations, on voit l'intervention miraculeuse de Dieu pour délivrer le peuple juif persécuté à cause de la haine perpétuelle de Satan sur le peuple d'où sortirait le Messie.

     

    HISTOIRE DE POURIM

     

    Contexte historique  :

    • L'histoire de Pourim ( époque de l'exil babylonien qui a duré de la destruction du Premier Temple à la construction du Second ) est antérieure à celle de 'Hanoucca ( époque du Second Temple ).
    • Daniel chap. 1-9 et Ezra chap. 1-6 donnent le contexte du récit de la Meguila. Au IVe siècle avant l'ère actuelle, le peuple juif, exilé en Babylonie, avait perdu son Temple. Cet empire était tombé aux mains des Perses et s’étendait de l’Inde à l’Ethiopie. Cyrus avait permis aux Juifs de retourner en Israël, également sous sa domination et d’y reconstruire le Temple. Une partie du peuple y était allé pour cela. Sous le règne d’Assuérus, les Samaritains, accusèrent les Juifs de vouloir se révolter contre la Perse ; le roi fit arrêter la construction du Temple. Ce n'est qu'au temps de Darius que les travaux reprirent. http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=177

     

    Pourim est une fête joyeuse célébrant l'histoire écrite dans le livre biblique d’Esther : par un miracle les Juifs ont été délivrés d'un massacre préparé dans l'Empire Perse par Haman l'Aggagite sous le règne d’Assuérus.  

    Comme Moïse qui s'était tenu dans le jeûne et la prière le jour où Israël combattit Amalek, jusqu'à la victoire d'Israël, Esther demanda alors au peuple juif de prier et de jeûner afin d'éveiller la miséricorde divine et que soit annulé le décret qu'Haman avait arraché au roi contre tous les juifs dans l'empire des rois Persans successeurs des rois de Babylone. 

    D.ieu répondit en retournant le décret contre Haman et les siens qui furent tués le 13 Adar.

     

    Le livre d'Esther raconte une histoire apparemment profane; on y voit le plan d’un Dieu qui agit « en voilant sa face » ( הסתר פנים Hester panim ).  Le nom d'Esther אסתר y fait aussi allusion : elle s'appelait Hadassah mais elle a pris le nom d'Esther car elle avait caché ( Sater ) le fait qu'elle faisait partie du peuple juif. 

    Esther, juive, est devenue l'épouse du roi Assuérus (Xerxès Ier), et donc reine de Perse : cette histoire se passe en Iran. 

     

     

    SIGNIFICATION POUR AUJOURD'HUI

     

    • L’affrontement entre Mardochée et Haman parle de la lutte perpétuelle que se livrent Israël et Amalek : Amalek représente l'incarnation de la méchanceté gratuite, qui est le principe opposé à la nature même de Dieu.                                                                                     Haman est un descendant du roi Agag, lui-même issu de Amalek, qui avait attaqué les Israélites dans le désert, par l'arrière, à leur sortie de l'esclavage d'Egypte. Des générations plus tard, lorsque le Shaoul, roi d'Israël, vengea son peuple et combattit Amalek, alors gouverné par Agag, il ne le tua pas par pitié. Tandis que Agag eut pour descendant Haman, qui voulut lui aussi répéter à son tour le crime d'Amalek, les générations de la famille de Shaoul comptèrent Mordékhaï et Esther. On voit dans cela l'œuvre de Dieu. http://www.calj.net/pourim

    La fête de Pourim represente la victoire sur Haman-Amalek. Le peuple juif doit représenter D.ieu dans le monde et doit reconnaître que D.ieu  est le maitre du monde.


    Aux temps messianiques la royauté de D.ieu sera reconnue par tous les hommes, ce sera la victoire definitive sur Amalek et ce qu'il représente; ce sera comme un grand Pourim.

     

    • La rédemption de Pourim rapproche celle qui se produit un mois plus tard, à Pessa'h :                                                                                     Néanmoins les rédemptions de Pessa'h et Pourim sont opposées :                  - les Hébreux d’Égypte sont un peuple sans aucun droit, sauvé directement par Dieu qui les fait sortir d’Égypte                                                              - les Juifs de Perse, intégrés à leur nation, sont sauvés par une intervention humaine qui renforce leur présence dans leur pays d’accueil.                     Mais leur conclusion est semblable :                                                             - Esther 9:27 « les Juifs reconnurent et acceptèrent pour eux... »                   - Exode 24:7 « (Moïse) prit le livre de l’Alliance, dont il fit entendre la lecture au peuple et ils dirent : « Tout ce qu’a dit Hashem, nous l’exécuterons et nous l’écouterons » ». wikipédia "Pourim"

     

     

    • Le miracle de Pourim a été aussi le renouvellement de l'engagement des Juifs à observer la Torah dans la joie d'avoir été délivrés. Chaque année, la fête de Pourim est l'occasion de renouveler et de renforcer notre fidélité à D.ieu et à Sa Torah grâce à la joie qui emplit nos coeurs.

     

     

    • Pourim montre au peuple juif que D.ieu dirige toujours son histoire même s'Il semble caché, et qu'on ne peut percevoir sa Présence qu'en suivant sa Torah :  les juifs du temps d'Esther furent sauvés par leur prière; aujourd'hui seul le croyant qui place toute sa confiance en Dieu, peut reconnaître la grandeur de l'intervention de D.ieu.

     

    • Mordechaï et Esther, fidèles dirigeants du peuple juif, prirent comme Haman conscience du manque d'unité du peuple juif; Haman dit au roi : " Il y a là un peuple éparpillé parmi les nations » peut se lire « Il y a là un peuple endormi et désuni ». Trois jours avant son entrevue avec le roi Assuérus, Esther supplie Mordechaï de rassembler tous les juifs et qu'ils jeûnent pour elle sans manger ni boire ( Esther 4, 16 ). Les 2 réponses sont : l’union et la prière. Cet appel au réveil sauva les Juifs de Suse de l'extermination. La joie du mois d'Adar est pour le peuple juif d'avoir su prendre conscience et affronter la réalité avec maturité en s'unissant pour changer le destin. Aish.com

     

    • Selon le Midrash, aux temps messianiques  toutes les fêtes juives seront abolies sauf celle de Pourim et celle de Yom Hakipourim, qui est un jour "Ke-Pourim" (comme Pourim) : Pourim est le jour du repentir pour l'humanité tout entière. Pourim parle de la lutte contre Amalek; seul le Mashia'h aura la victoire finale sur celui-ci.

     

    POURIM EN PRATIQUE

     

    "Mardochée mit par écrit ces événements et expédia des lettres à tous les juifs, proches ou éloignés, dans toutes les provinces du roi Assuérus, leur enjoignant de s'engager à observer, année par année, le 14ème jour du mois d'Adar et le 15ème, c'est-à-dire les jours où les juifs avaient été sauvés de leurs ennemis, et le mois où leur tristesse s'était changée en joie et leur deuil en fête à en faire des jours de festin et de réjouissances et une occasion d'envoyer des présents l'un à l'autre et des dons aux pauvres." Esther 9, 20-22

     

     

    LES 4 PRESCRIPTIONS DE LA FÊTE

     

    1. mikra meguila          : lecture du rouleau d'Esther
    2. mishte vesimha        : festin avec alcool
    3. mishloah manot       : colis alimentaires
    4. matanot laèviyonim : dons aux indigents

     

    Dans la liturgie, la bénédiction Al Hanissim, identique à celle de 'Hanoucca, est ajoutée dans la bénédiction de Hoda'a " reconnaissance (de la majesté divine)" des prières du soir, du matin et de l’après-midi ainsi que dans la bénédiction qui suit les repas pris le 14 adar, afin de louer Dieu pour les miracles réalisés en faveur des Juifs.

      

    • Mikra meguila מקרא מגילה (lecture du Rouleau d’Esther) : elle est lue la veille au soir et le 14 Adar à la synagogue et en famille. A lire sur http://www.sefarim.fr.                                                                 Crécelles : Certains ont proposé de cogner des morceaux de bois avec l'inscription du nom d'Haman à cause du commandement d’effacer le nom d’Amalek, même du bois et de la pierre; c'est une interprétation midrashique du verset  « Tu effaceras le souvenir d'Amalek » Deutéronome 23:19. cette pratique a évolué et de nos jours l'on peut entendre des sifflements, des crécelles et des tapements de pieds bruyants à chaque mention du nom de Haman pendant la lecture de la meguilat Esther afin de couvrir l'évocation de ce nom.

     

    Pourim פורים liora

     

               BENEDICTIONS AVANT LA LECTURE DE LA MAGUILAT ESTHER :

             La personne qui lit la Méguila prononce les bénédictions suivantes :

     

    Pourim פורים

                 PUIS : 

     

    Pourim פורים

       

                 PUIS  :

     

     

     

     

    • La lecture est suivie de chants provenant des versets du Livre d’Esther et les passages du Talmud relatifs à Pourim. 

     

     

    • Mishte vesimha משתה ושמחה  ( festin alcoolisé ) la veille et le jour du 14 adar: " C'est pourquoi les juifs des campagnes, qui habitent des villes ouvertes, font du quatorzième jour du mois d'Adar un jour de joie, de festin, un jour de fête, et s'envoient réciproquement des cadeaux. " ( Esther 9,19 ). Le mishte (festin alcoolisé) est très présent dans le Livre d’Esther, les rabbins concluaient que « le miracle a eu lieu grâce au vin » jusqu’à ne plus pouvoir distinguer « maudit soit Haman ! » de « béni soit Mardochée ! ». Ceci suscite différentes interprétations : beaucoup encouragent la réjouissance avec modération . Il est interdit de boire jusqu'à oublier les bénédictions d'après le repas.                                                                                                  Les repas du 13 Adar soir et du 14 Adar midi comprennent souvent des plats typiques de la fête, en particulier des pâtisseries triangulaires fourrées "oreilles d'Haman" hamantashen chez les ashkénazes ( En mangeant ces gâteaux de forme triangulaire le jour de Pourim, les Juifs voulaient dire qu’Haman l’ennemi du peuple juif était vaincu ), des kreplach (beignets farcis à la viande, au foie ou au poulet servis dans la soupe), et des fèves ( car Esther, comme Daniel, n'aurait mangé que des fèves à la cour du roi Assuérus, afin de respecter la cacheroute ). Certains mangent des mets lactés comme à Shavouot, car les Juifs ont accepté la Torah en ce jour.

     

    • Mishloah manot משלוח מנות ( envoi de colis alimentaires ) à des voisins ou amis ( toute personnes dès 12 ans pour les filles et 13 ans pour les garçons envoie 2 plats au moins ) 
    • Matanot laèvyonim מתנות לאביונים ( dons aux indigents ) : l'envoi de colis et les dons aux indigents  ( au moins 2 colis ou dons ) sont devenus avec le temps des aspects principaux de Pourim. La réjouissance de ceux qui sont dans le besoin est importante pour D.ieu; souvent des dons sont faits aux oeuvre en Israël en souvenir de l'offrande financière faite au Temple ( mahasit hachekel ).

     

    AUTRES PRATIQUES

    • Déguisements ( en Israël ) : A Pourim, le peuple juif se déguise pour célébrer le « Esther Panim », Dieu se cache et se laisse découvrir par celui qui le cherche. Il y a également le jeu de mot entre béguèd בגד vêtement et boguèd  בוגד  traître : la vraie nature des personnages s'est révélée et leurs masques sont tombés. Les enfants se déguisent en Esther ou Mordechaï et autres personnages du livre biblique d'Esther...  Certains rabbins ont tenté de limiter cela, et d'autres se sont prononcés contre les déguisements en faisant référence à l'interdiction du travestissement dans la bible.

     

    • La fête est liée au Ta'anit Esther Jeûne d’Esther. Certains juifs jeûnent le 7 et le 9 adar, et le 14 adar lui-même est précédé par le Ta'anit Esther un jour de jeûne : Esther fit un jeûne de 3 jours et avait demandé au peuple de l'accompagner dans ce jeûne avant de se présenter au Roi Assuérus : "Alors Esther fit porter cette réponse à Mardochée: " Va rassembler tous les juifs présents à Suse, et jeûnez à mon intention; ne mangez ni ne buvez pendant 3 jours ni jour ni nuit moi aussi avec mes suivantes, je jeûnerai de la même façon. Et puis je me présenterai au roi, et si je dois périr, je périrai ! " Esther 4, 15-16 

                                        


  •  

     

    SHAVOUOT       שבועות

     

     

     

     

     

     

     

         Shavouot fête le matan torah don de la Torah ( les 5 livres de Moïse)    

     donnés par D.ieu aux Hébreux au Mont Sinaï.  

     

                        La fête de שבועות Shavouot a lieu le 6 Sivan en Israël.                                     

    Cette année elle a lieu du 30 MAI 2017 au 1 JUIN 2017, l'an prochain du samedi     

    19 MAI 2018 au jeudi 21 MAI 2018.                                                                                        

    En diaspora, elle dure 2 jours : du 5 Sivan au coucher du soleil au 7 Sivan à la tombée de la nuit.     

     

               

     NOMS DE CETTE FETE

    • ( Exode 34,22 / Deut. 16,10 ) Fête des Semaines   חַג הַשָּׁבֻעוֹת Hag HaShavouot
    • ( Exode 23, 16 ) Fête de la moisson ‘Hag HaKatsir חג הקציר
    • ( Nombres 28,26 ) Jour des prémices, des 1ers fruits  Yom HaBicourime  יום הביכורים 
    • ( dans le Talmud ) Conclusion, clôture Atzeret עצרת
    • ( dans les prières ) Le temps du don de notre Torah Zemane Matan Toraténou זמן מתן תורתנו
    • Cinquantième jour יום החמישים
    • Jour du rassemblement יום הקהל
    • Le Midrash enseigne qu'il faut lire mais la fête des serments Hag hashevouot et non pas Hag hashavouot la fête des semaines.

     

    SHAVOUOT שבועות

    www.torahtots.com/parsha/vayikra/emoregl.htm 

     

    "Observe la fête des Azymes: 7 jours tu mangeras des azymes, comme je te l'ai prescrit, à l'époque du mois de la germination, car c'est dans ce mois que tu es sorti de l'Égypte...Tu auras aussi une fête des Semaines, pour les prémices de la récolte du froment; puis la fête de l'Automne, au renouvellement de l'année. 3 fois l'année tous tes mâles paraîtront en présence du Souverain, de l'Eternel, D.ieu d'Israël" Exode 34, 18-26

    Shavouot est la 2ème des 3 fêtes de pélerinage chlocha regalim à l'époque du 1er et second Temples : toute la nation allait à Jérusalem célébrer la fête et étudier la Torah. 

    Pessa'h a des mitsvot particulières  ( la Matsa... ), et Souccot aussi ( la Souccah... ), mais Shavouot n'a pas d'objet ou de cérémonie particulière car :

    • à Shavouot la Torah entière a été donnée avec toutes les Mitsvot, 
    • la Torah est unique et ne peut associée à autre chose.
    • C'est une fête discrète car elle célèbre la révélation du D.ieu transcendant.

     

    SHAVOUOT שבועות 

    ( COmpte du Omer ) chirhadach.org 

     

    Le mot Shavouot veut dire semaines.

    Elle termine le Compte de l'Omer, le compte des 7 semaines entre Pessa'h et Shavouot, et a lieu 49 jours après l'offrande de l'Omer au Temple.

     "Aussitôt qu'on mettra la faucille aux blés, tu commenceras à compter ces 7 semaines. Et tu célèbreras une fête des semaines en l'honneur de l'Eternel, ton D.ieu, à proportion des dons que ta main pourra offrir, selon que l'Eternel ton D.ieu, t'aura béni." Deutéronome 16,9-10

     

    Le mot Shavouot veut dire serment.

    La Tradition dit que D.ieu offrit la Torah aux autres nations qui la refusèrent. Israël reçut la Torah.

    Comme D.ieu les lui avait dictés, Moïse écrivit sur du parchemin les 5 livres de la Torah, du Beth  de « Béréchit », jusqu'au Lamed  du mot « Israël » (le dernier mot du Pentateuque).

     

    Le don de la Torah est le début du peuple juif; il est comparé par les Sages à un mariage entre D.ieu et le peuple juif. La Torah elle-même est la kétouba contrat de mariage. D.ieu a fait un serment d'Alliance éternelle avec le peuple; en réponse celui-ci lui a promis d'être éternellement fidèle ; Israël au pied du Mont Sinaï a promis : "Naasse vénichma" "Tout ce que l’Éternel a dit nous le ferons et nous le comprendrons" (Exode 24:7)

     

    Renouvellement de notre promesse

    A chaque fête de Shavouot, nous renouvelons notre acceptation du cadeau de la Torah et D.ieu "redonne" la Torah.

     

    Recevoir la Torah comme étant donnée chaque jour

    La Torah ne révèle pas de date exacte; comme cela nous pouvons chaque jour voir la Torah comme si elle venait de nous être donnée. Selon la Tradition, le don de la Torah aurait eu lieu le Shabbat 6 Sivan 2448.

    SHAVOUOT

    mescoloriages.com

     

    SHAVOUOT EST UNE FETE AGRICOLE

    Shavouot, fête de la moisson, indique la fin de la moisson de l'orge et le début de celle du froment.

    " Tu célébreras la fête des semaines, des prémices de la moisson du froment...". (Exode 34:22)

     

     

    SHAVOUOT שבועות

    http://www.torahtots.com/holidays/shavuos/shavuclr.htm

     

    Shavouot, fête des Prémices, évoque les premières moissons et les offrandes des premiers fruits de la récolte ( Deutéronome 26:1-11 ) et des nouveaux nés des troupeaux ( Nombres 28:26-31 ) apportées au Temple de Jérusalem lors des 3 pélerinages ( Pessa'h, Shavouot, Souccot ). A l'époque de la récolte du blé, les premiers épis de blé et 2 pains de froment de la nouvelle récolte étaient offerts au Beth Hamikdache Temple en signe de reconnaissance à D.ieu pour la bonne récolte.

     

    LES 7 ESPECES D'ISRAEL

                                                 SHAVOUOT שבועות          SHAVOUOT שבועות

                              http://www.torahtots.com/holidays/shavuos/shavuclr.htm

     

    Le caractère agricole de la fête a été maintenu même après la destruction du Temple. Les fruits des 7 espèces d’Israël  ("un pays qui produit le froment et l'orge, le raisin, la figue et la grenade, l'olive huileuse et le miel."  Deutéronome 8,8 ) sont des symboles de la fête.

     

     

    SHAVOUOT

     

     

    Shavouot célèbre la vraie liberté pour les Hébreux par le don de la Torah : sortis d’Egypte, dans le désert, ils étaient libres mais ils portaient encore les traces de l’esclavage ( malgré une génération entière et 40 ans dans le désert ) et n'avaient pas la Loi pour les en libérer.

     

    Révélation de la puissance de la Torah : les bnei Israël sont nés en Egypte, et avaient atteint le 49ème degré d’impureté et étaient souillés par l’idolâtrie. Mais ils ont gardé leur nom, leur langue et leurs vêtements; l'étincelle de Torah en eux les a aidés à s’élever jusqu’à atteindre le plus haut niveau,  celui du don de la Torah.

    Les Sages enseignent qu'en ce jour l'unité et la fraternité qu'il y avait entre les Bné Israël leur permirent le dévoilement divin et la réception de la Torah.

    "Et l'Éternel vous parla du milieu de ce feu: vous entendiez le son des paroles, mais vous ne perceviez aucune image, rien qu'une voix. Et il vous promulgua Son alliance, qu'il vous enjoignait d'observer, à savoir les 10 commandements. Puis il les écrivit sur 2 tables de pierre" (Deutéronome 4, 12-13).

     

    Fêter Shavouoth est une manière de renouveler l’Alliance avec D.ieu et l’engagement à respecter les mitsvot ; la véritable liberté s’acquiert en respectant la volonté divine contenue dans la Torah. A Pessa’h, tout Juif doit se sentir personnellement sorti d’Egypte, à Shavouot tout Juif doit se sentir au pied du Sinaï.

     

    Le mot Sinaï vient de Sina haine; à Shavouot est né une nouvelle humanité qui peut sembler être un danger pour l'ancienne d'où la haine envers ce peuple.

     

    Avec la révélation de la Torah est venu l'esprit de prophétie. Quand Israël a reçu la Torah, il est devenu prophète parmi les nations.

     

     

    dateducalendrier.com

     LA TORAH

     " "Quand le Saint béni soit-il créa le monde, il contempla la Thora et créa le monde. C'est avec la Thora qu'il créa le monde, comme nous l'ont enseignés nos sages; car il est écrit: "J’étais à ses cotés, habile ouvrière (Amun)" (Pro. 8:30), "Amun" (habile ouvrière), ou "Omen" (conseillère).( Le Zohar )

    D-ieu a regardé dans la Thora et a créé le monde, l'homme regarde dans la Thora et le maintient: ainsi création et subsistance de l'univers ne dépendent que de la Thora.

    D-ieu a convenu avec l’œuvre de la création: Si Israël accepte la Thora vous subsisterez, sinon je vous ramènerai au "Tohu Bohu"(Chab.68a). Si Israël au pied du Sinaï n'avait pas déclaré: "Tout ce que l’Éternel a dit nous le ferons et nous le comprendrons" (Ex.24:7) le monde se serait effondré et serait retourné au néant.

    C'est par le souffle que D-ieu a créé le monde et c'est par le souffle qu'il subsiste: c'est-à-dire par le souffle de la bouche de ceux qui se livrent à l’étude de la Thora.

    La Thora n'est pas un moyen pour parvenir a un but, mais elle est en elle-même la finalité de la Création...

    Aussi la Thora dit-elle: "J'ai mis mes paroles dans ta bouche ..., pour déployer les cieux et fonder une terre et dire a Sion: Tu es mon peuple (Ami)" (Isaïe 51:16). Il ne faut pas lire "Ami" (mon peuple) mais"Imi" (avec moi): pour être mon collaborateur. De même que j'ai créé les cieux et la terre par ma parole, ainsi toi également tu crées les cieux par ta parole.  "

    ( tiré de http://www.yehoudi.com/SHAVOUOT Basé sur: "Nephesh HaKhayim" (L’âme de vie) de Rabbi Hayim de Volozhyn )

     

     

     


     

      

     SHAVOUOT EN PRATIQUE 

                                                                   

    SHAVOUOT

    http://dafina.net/forums/read.php?50,228047

    IOM TOV

    "Au jour des prémices, quand vous présenterez à l'Éternel l'offrande nouvelle, à la fin de vos semaines, il y aura pour vous convocation sainte: vous ne ferez aucune œuvre servile." Nombres 28,26

    Shavouot est une mikra kodesh, מקרא קדש ,convocation sainte ( Lévitique 23 ); c'est un iom tov, יום טוב , jour de fête chômé : il a les mêmes restrictions qu'à Shabbat sauf :

    • on peut utiliser une flamme qui a été créée avant l’entrée du Iom tov
    • on peut cuisiner pour le jour même
    • on peut porter du domaine public au domaine privé et inverse. 

       

    Comme les autres Iom tov :

    • C'est un jour de joie et de réjouissance.  
    • On chante et danse en l'honneur de la Torah.
    • On donne la tsédaka afin que l'étranger, la veuve et l'orphelin aient de quoi se nourrir.
    • On fait un bon repas le 1er soir et le lendemain midi.

     

    SHAVOUOT

    kosherkidscoloring.com

     

    ALLUMAGE DES BOUGIES DE LA FETE

    Les femmes et jeunes filles allument les bougies pour accueillir la fête le 1er soir et 2ème soir.

    1) BAROUKH ATAH ADO-NAÏ É-LOHÉNOU MÉLEKH HAOLAM ACHÈRE KIDÉCHANOU BE-MITS-VO-TAV VETSIVANOU LÉHADLIK NÈR CHEL YOM TOV.  Tu es béni, Eternel notre D.ieu, Roi de l'univers, qui nous a sanctifié par Tes commandements, et nous a commandé d'allumer la lumière du jour de fête.

    2)  BAROUKH ATAH ADO-NAÏ É-LOHÉNOU MÉLEKH HAOLAM CHÉ-HÉ-’HÉ-YA-NOU VÉ-KI-           YÉ-MA-NOU VE-HI-GUI-YA-NOU LIZMANE HA-ZÉH.     Tu es béni, Eternel notre D.ieu, Roi de l'univers, qui nous a fait vivre, exister et nous a permis d'atteindre ce moment.

     

     

    Shavouot שבועות

     Liora

     

    KIDOUSH 

    Ce Kidoush des fêtes comprend 3 bénédictions : 

               1) Bénédiction sur le vin ou jus de raisin : "... boré péri haguefèn".  Sois béni ô Eternel, notre D.ieu, roi du monde, créateur du fruit de la vigne.   

    2) Sanctification de la fête                             :"...mekadésh yisrael vehazemanim".    

     3) Chéhé'hiyanou                                         : "... chéhé'hiyanou vékiyémanou véhigui'anou lazeman  hazé". Sois béni, Eternel, notre D.ieu, roi du monde, qui nous a fait vivre, subsister et parvenir à ce moment-là.

     

     

    SHAVOUOT

                                                                       bigactivities.com    

     NUIT D'ETUDE

    • La tradition est que le 1er soir de Shavouot, on veille pour étudier la Torah jusqu'au matin : Tikkoun leil Shavouoth ( réparation de la nuit de Shavouot ). Le Midrash raconte que les Hébreux, fatigués par les 3 jours de préparation avant la révélation de la Torah, se sont endormis; D.ieu a dû les réveiller par des éclairs et des coups de tonnerre pour leur révéler la Torah. La nuit d'étude veut "réparer" cet endormissement. 
    • La révélation célébrée à Shavouot doit être vue comme une recherche, un questionnement spirituel. La Torah a été révélée au peuple juif au Sinaï, et nous devons la recevoir chaque jour un peu plus.

     

    TEXTES ET PRIERES

            

                                                    http://www.torahtots.com/parsha/shmos/anochi.htm

    LES 10 PAROLES

    Le 1er jour de Shavouot tout le monde ( aussi les enfants les plus petits ) va à la synagogue pour écouter la lecture des 10 Paroles -10 Commandements-  עֲשֶׂרֶת הַדִּבְּרוֹת et redire son alliance avec D.ieu et sa Torah.

     

    SHAVOUOT שבועות

                                                                                             coloriage.org

    MEGUILAT RUTH

         

    Le livre de Ruth רות* est une des 5 meguilot (rouleaux de la Torah) lues pour chaque fête juive. Il est lu le second jour de la fête de Shavouot après la lecture des 10 commandements et avant la sortie de la Torah.

    • On le lit à Shavouot car elle se passe au moment de la moisson du blé. 
    • Ce livre ( de 4 chapitres ) raconte l’histoire de Ruth, femme du peuple de Moav, qui s'attacha à D.ieu de tout son coeur. Elle dit à sa belle-mère : "car là où tu iras, j'irai; là où tu demeureras, je demeurerai ; ton peuple sera mon peuple et ton D.ieu sera mon D.ieu." Les lois noachiques ne lui ont pas suffit.
    • D.ieu dit à Moïse : "N'attaque pas Moav et n'engage pas de combat avec eux." (Deut. 2 : 9). La nation de Moav fut maintenue pendant longtemps car Ruth devait donner naissance à la lignée du roi David et du Mashia'h. Elle devint juive de la tribu de David, et épouse de Boaz juge d'Israël.
    • Elle est l'arrière grand-mère du roi David qui est né et mort à Shavouot. La fin du livre retrace la généalogie de ce roi.
    • Le livre de Ruth, qui parle d'une femme païenne qui accepta la Torah, est lu à Shavouot fête de l'acceptation de la Torah par le peuple juif, qui devint les premiers "convertis".
    • Accepter la Torah est essentiel, mais notre but final n'est pas d'accomplir seulement les lois divines, mais de nous attacher à D.ieu Lui-même. Lot, arrière arrière grand-père de Ruth, quitta pour raisons matérielles Avraham pour aller à Sodome; ayant appris comment servir D.ieu, il ne s'attacha pas à Avraham ni à D.ieu. Pour servir D.ieu, il faut s'attacher à Lui. Ruth fait le chemin inverse : elle quitte la nation de Moab pour s'attacher à D.ieu.

    * lire la meguilat ruth sur www.sefarim.fr 

     

        SHAVOUOT שבועות

                                                                      bigactivities.com     

     

    LECTURES DE LA TORAH ET PRIERES DE SHAVOUOT

    1er SOIR :

    • Allumage des bougies de la fête
    • Arvit : Psaume 88 et office de Iom Tov
    • Kidoush des fêtes
    • Veillée d'étude

    1er JOUR

    •   Chaharit, on chante le HALLEL entier ( Psaumes 113 à 118 ) pour louer l’Eternel. 
    1. A la sortie du Séfèr Torah, on lit la "Kétouba"  contrat éternel qui unit Israël à la Torah.
    2. Exode 19,1à 20,23, dont les Dix Paroles ( on se lève pendant leur lecture )
    3. Livre de Ruth ( selon les rites ) 
    4. Maftir :  Nombres 28, 26-31 ( sacrifices et offrandes de la fête 
    5. Haftara : Ezéchiel 1,1-28 + 3,12 ( les visions d'Ezéchiel ressemblent à celles qu'eurent le peuple juif lors du matan torah )
    • Minha : office de Iom tov
    • Allumage des bougies
    • Arvit : Psaume 88 et office de Iom tov
    • Kidoush des fêtes

    2ème JOUR

    • Office de Chaharit :
    1. Deutéronome 15,19 à 16,17 (ou 14,22 si shabbat ) ( Lois des fêtes )
    2. Maftir : Nombres 28, 26-31 ( les sacrifices du prophète )
    3. Haftara : Habacuc 3 ( visions du prophète )
    4. Livre de Ruth ( selon les rites )
    5. Yizkor
    • Minha : office de Iom tov
    • Arvit :
    • Havdala ( sans parfum ni feu )

     

     

    PRIERE DE YIZKOR

    Le 2ème jour de Shavouot, pendant l'office du matin, on dit la prière de Yizkor יזכור  "qu’Il se souvienne" en mémoire des proches décédés. Cette prière est récitée en présence d’un minyan - groupe de  10 hommes -  4 fois par an : à Iom Kippour, Shemini Atzeret, le dernier jour de Pessa'h et Shavouot. 

    Et on distribue de l'argent pour la tsédaka en leur honneur.

     

    SHAVOUOT

                                                                                          coloriagesgratuits.com 

    LA HAVDALA

    La Havdala (  racine בדל qui signifie "distinguer, séparer" ) : cérémonie de séparation pour clotûrer la fête, qui marque la fin de ce Iom tov quand le soir tombe, et qui marque la limite entre le sacré et le profane.

    Après Arvit, on récite la Havdala.

    ◊ La Havdala à l'issue d'un Iom tov finissant en semaine ne comprend que 2 bra'hot bénédictions. On n’utilisera ni épices, ni feu, on ne récitera que la 1ère bénédiction sur le vin, et la 4ème bénédiction, car :

    • on a le droit d’utiliser le feu pendant Iom Tov ( donc on n'a pas de raison de faire la bénédiction du feu )
    • la tristesse de se séparer d’un Iom Tov tombant en semaine n’égale pas celle de se séparer du shabbat ( donc pas d’épices odorantes ).

     

    1)  "Kidoush" : l'officiant prend la coupe dans la main droite et dit "Barou'h ata Hashem, elokénou mélèkh haolam, boré péri hagéfèn ".

    2)  "Hamavdil" : "Barou'h ata Hashem, élokénou mélèkh haolam, hamavdil ben kodèch le’hol, ouvèn or lé’hochèkh, ouvèn israël laamim, ouvèn yom hachvii léchèchèt yémé hamassé. Barou'h ata Hashem, hamavdil ben kodèch lé’hol". L’officiant boit presque toute la coupe.

     

    ◊  La Havdala à l'issue d'un Iom Tov coïncidant avec Shabbat est identique à une Havdala de shabbat "normal".

     

    -- Voir les prières et textes dans un siddour de Shavouot.

     

     

    SHAVOUOT

                           coloriage-en-ligne.lol.net                        

    DECORATION

    On décore les maisons et les synagogues avec des feuillages et des fleurs, car :

    • Shavouot est la fête de la récolte du blé et des fruits. On présentait avec reconnaissance les premiers fruits au Temple ( ( Exode 23, 16 et 34, 22; Nombres 28, 26 ).
    • Shavouot est un jour de jugement des arbres fruitiers.
    • Selon le Midrash, ébloui par les 10 Paroles, le Sinaï se serait recouvert de fleurs et d'herbe lors du don de la torah.

     

     

     

    VETEMENTS BLANCS

    On se revêt de blanc, et on met un talit blanc. La couleur blanche est symbole de pureté.

     

    SHAVOUOT

    aliments.coloritou.com

    REPAS DE LAITAGES

    Selon la tradition orale, le 1er soir de Shavouot on mange des laitages salés et sucrés, et du miel  ( de dattes ) car :

    • La Torah est comparée au lait qui nourrit : "Tes lèvres distillent la douceur du miel; du miel et du lait coulent sous ta langue." Cant. des Cant. 4,11
    • Le peuple d'Israël était comme des nouveaux-nés ( qui se nourrisent de lait ) lorsqu'il a reçu la Torah.
    • Exode 23, 19 fait suivre l'énoncé de la fête de Shavouot de l'interdiction de mélanger le lait et la viande.
    • Le peuple, recevant la Torah avec les lois de cacherout, n'a pas pu cuisiner de la viande dans des marmites qui devaient être rendues cachères, ni procéder à l'abbatage rituel.
    • Le mot lait  חלב a pour valeur numérique 40 : cela rappelle les 40 jours passés par Moïse sur le Mont Sinaï pour recevoir la Torah, et les 40 années d’errance des hébreux dans le désert.

     

    ___________________________________________________________________________________________________

     

     

    ACTIVITES

     

     

    •  BD : LES ENFANTS GARANTS DE CE QUE LE PEUPLE GARDERAIT LA TORAH  

      La Tradition raconte que D.ieu voulut la garantie que le peuple juif allait toujours chérir la Torah; les juifs dirent que les Patriarches le garantiraient. Hashem n'accepta pas. Le peuple dit que les prophètes et les maîtres en seraient les garants; D.ieu n'accepta pas. Enfin, le peuple juif dit que les enfants seront les garants du fait qu'il chérirait et observerait la Torah. Hashem accepta et leur donna la Torah.    

                                 Toi, aujourd'hui, chéris-tu la Torah ? Es-tu shomer Torah gardien de la Torah ?  

                                 Voir la bande dessinée sur ce lien :

               http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1864337/jewish/Les-enfants-sont-les-garants-de-la-         

               Torah.htm

     

     

     

    •  HISTOIRES DE SHAVOUOT

               Lire des histoires sur le site :

               http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1478345/jewish/Histoires-des-Ftes-Juives.htm

     

     

    • Livret de Torah-box avec les lois et récits de Shavouot :                         http://www2.torah-box.com/ebook/pdf/lois-et-recits-de-chavouot.pdf  

     

     

    • PREMIER VERSET ENSEIGNE AUX ENFANTS

              Le premier verset de la Torah enseigné aux tous-petits enfants est :

              "Torah tziva lanu Moshe, morasha kehilat Yaakov

            תורה צוה־לנו משה מורשה קהלת יעקב

              " C'est pour nous qu'il dicta une doctrine à Moïse; elle restera l'héritage de la  

               communauté de Jacob" ( Deutéronome 33:4 )

     

     

     

    • EMISSION Source de Vie

              Voir un extrait d'une émission sur Shavouot sur ce lien : http://www.ina.fr/video/I00018569

             ( L'émission Source de vie et Judaïca est diffusée le dimanche matin sur FR2 à 9H15.)

     

     

     

    • COLORIAGE

     

      http://www.torahtots.com/parsha/shmos/matntora.htm

     

    ____________________________________________________________________________________________________________________________________

     

     

    RECETTES

     

     

     

    Shavouot שבועות

                                                                                                    Liora

    • RECETTE DE GATEAU AU FROMAGE BLANC

     

    http://www.google.fr/imgres?q=shavouot&client=safari&sa=X&rls=en&biw=1434&bih=848&tbm=isch&tbnid=aBMwEhwwPvR7xM:&imgrefurl=http://harissa.com/forums/read.php%3F54,88117&docid=EGFFCMlHdd3o8M&imgurl=http://harissa.com/forums/file.php%253F54,file%253D17892&w=683&h=972&ei=n_6MUYagE-X20gXAs4CoDw&zoom=1&iact=rc&dur=352&page=2&tbnh=150&tbnw=105&start=38&ndsp=46&ved=1t:429,r:81,s:0,i:357&tx=45&ty=90

     

     

    •  RECETTE DE 'HALLAH AU FROMAGE BLANC

       

    http://solyanidjar.superforum.fr/t1112-petit-pain-de-shavouot-au-fromage-a-michelleRecette de gateau au fromage blanc

     

     

    • BUREKAS AU FROMAGE

     

    http://www.darnna.com/phorum/read.php?5,132458

     

     

     

    • CHEESECAKE AU CITRON

     

    http://www.israelvalley.com/news/2011/06/07/32042/israelvalley-special-chavouot-la-recette-du-cheese-cake-au-citron-chavouot-se-distingue-par-la-consommation-de-miel-et-de 

     

     

    • AUTRES RECETTES

     

     http://allrecipes.fr/recettes/tag-4637/recette-chavouot.aspx

     

     

     

    __________________________________________________________________________________________________


  •                           

     

           ספירת העומר          SEFIRAT HAOMER    

     

      

     

         LES JOURS DE L'OMER / LE COMPTE DE L'OMER     

     

        OU 49 JOURS POUR GRANDIR SPIRITUELLEMENT    

     

     

    Les jours de l'Omer

    www.stockfood.fr

     

     

    Le Omer est compté après la tombée de la nuit tous les soirs entre             pessa'h et Chavouot.                                                                                           

    A partir de la veille du second soir de Pessa'h jusqu'à la veille de                 Chavouot, c’est une Mitsva de la Torah de compter les 49 jours appelés     «les jours du Omer » ou « le compte du Omer »                                            

     

    Compte de l'Omer 5776 =                                                                                     

     du samedi soir 23 Avril 2016 au vendredi soir 10 Juin 2016.                                              

     

     

     

    L'OMER

    L'« Omer » était une mesure(*) d'orge qui était offerte au Temple le second jour de Pessa'h en tant que partie de la récolte.                                                                                                             

     

    (*) Définition de l'omer :     -  mesure de produits secs d'1/10 d'épha (à peu près 2 litres).                 

                                                      " Quant à l'omer, c'est la dixième partie de l'êpha (*). " Exode 16,36

                                                   - une gerbe.

     

      

    SOURCES BIBLIQUES

    • Lévitique 23:10 
      Parle aux enfants d’Israël et tu leur diras : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe [`omer], prémices de votre moisson.

      Lévitique 23:11 
      Il agitera de côté et d’autre la gerbe [`omer] devant l’Eternel, afin qu’elle soit agréée : le sacrificateur l’agitera de côté et d’autre, le lendemain du shabbat. 

      Lévitique 23:12 
      Le jour où vous agiterez la gerbe [`omer], vous offrirez en holocauste à l’Eternel un agneau d’un an sans défaut ; 


    • Lévitique 23:15

           "Puis, vous compterez chacun, depuis le lendemain de la fête, depuis le jour où vous aurez offert l'ômer du balancement, 7 semaines, qui doivent être entières;  vous compterez jusqu'au lendemain de la 7ème semaine, soit 50 jours, et vous offrirez à l'Éternel une oblation nouvelle." 

     Sefirat haOmer   Les jours de l'Omer

     

    ELEVATION SPIRITUELLE

     

    La torah nous propose un voyage vers la destination "liberté" en 49 étapes profondes.                                

    Les Hébreux en Egypte étaient descendu de 49 degrés d'impureté.                                                              

    De la sortie d'Egypte au Don de la Torah au Sinaï, comme l'ont fait nos ancêtres, nous travaillons à notre épanouissement spirituel, à notre perfectionnement de degré en degré jusqu'à atteindre le degré de "Malkhout Chebe Malkhout".                                                                                   

    La gerbe du Omer, qui était offerte le deuxième jour de Pessa'h, était faite d'orge, céréale dont on nourrissait les animaux; le compte du Omer nous permet de nettoyer notre âme du côté "animal". 

    On travaille à améliorer nos midot ( qualités, vertus). 

    • Chacune des 7 semaines de l'Omer est associée à une midot ( qualité )

            Il y a 7 attributs émotionnels de l'âme :

    1. 'HESSED        : bonté, générosité                    = 1ère semaine    
    2. GUEVOURA    : justice et rigueur/discipline      = 2ème semaine   
    3. TiFéRET         : harmonie, beauté                     = 3ème semaine          
    4. NETSA'H       : victoire, constance                   = 4ème semaine                           
    5. HOD              : humilité, gloire                        = 5ème semaine                  
    6. YESSOD         : attachement, profondeur         = 6ème semaine                     
    7. MALKHOUT    : souveraineté, leadership          = 7ème semaine    

     

    Un personnage par semaine

    Chaque semaine, et associé à la séfira de la semaine, on peut étudier un des 7 personnages de la Torah ( comme sous la Soucca à Souccoth ) qui avait qualité de l'âme. En étant excellent dans une de ces midot, chacun d'eux a amené dans ce monde plus de la perfection voulue par le Créateur.

    Exemple/ 1ère semaine : 'HESSED : AVRAHAM manifestait la BONTE.

     

    • Chacune de ces 7 semaines comprend à son tour 7 jours qui contiennent ces midot

               Il y a plusieurs dimensions pour chacun des 7 attributs de l'âme

    Chacune de ces 7 semaines se divise en 7 jours = on compte pendant 49 jours.

    Une émotion exprimée se divise en plusieurs autres dimensions, c'est pourquoi chaque jour on médite sur une des 7 dimensions de l'émotion de la semaine. 7X7=49. On nettoie les 49 attributs de l'âme.                  

    Chaque jour on travaille sur une qualité ou émotion qu'on voudrait développer, purifier, rectifier, alors on pourra exprimer des émotions dans nos expériences de chaque jour d'une manière nouvelle et plus conforme à la Torah.

    On vit donc les 49 jours de Sefirat haOmer dans ce travail sur soi et l'impatience, comme un enfant attend un évènement. C'est un temps de regard en soi ( introspection ) et de téchouva repentir.                 

     

    Sefirat haOmer   Les jours de l'Omer

    flhlmq.com

     

    Après avoir travaillé à préparer notre maison pour Pessa'h ( libération du corps ) en la débarrassant de toute trace de 'Hamets, aliment fermenté ou qui a levé, symbole du yetser hara qui nous pousse vers le mal, de Pessa'h à Chavouot ( libération de l'âme ) nous travaillons à nettoyer notre âme de toute impureté afin d'en faire un récipient propre et préparé pour le cadeau de la Torah.

     

    Sefirat haOmer   Les jours de l'Omer

     

    COMPTE DE NOMBRES 

     

    On se prépare à Chavouot en comptant des nombres.

    • Entre Pessa'h et Chavouot on compte l'Omer. Chaque jour est différent ( semaine ou shabbat ) mais chacun est un jour où chaque humain doit servir Hashem, et chaque jour nous mène à Chavouot où tout le peuple était rassemblé.

     

    • Chavouot, qui arrive 7 semaines après Pessa'h, est appelée "fête des semaines" : "Au jour des prémices, quand vous présenterez à l'Éternel l'offrande nouvelle, à la fin de vos semaines, il y aura pour vous convocation sainte: vous ne ferez aucune œuvre servile." Nombres 28,26

     

    • La parasha avant Chavouot est la 1ère parasha du livre des Nombres. Dans la parasha Bamidbar, on trouve plein de nombres : comptage des Israélites dans le désert, des tribus puis des Lévites, enfin des premiers-nés. Chacun individuellement est compté quelque soit sa façon différente de servir D.ieu.

     

    • A leur sortie d'Egypte, libérés de l'esclavage, les Hébreux n'ataient pas vraiment libres : ils devaient apprendre la valeur du temps  pour bien l'utiliser. Avant c'était leur maître qui leur disait comment l'utiliser. La Torah qu'ils reçurent leur demanda de compter les 7 semaines entre Pessa'h et Chavouot afin d'apprendre la vraie liberté, l'importance de chaque jour et de chaque semaine.    

     

    • Les Hébreux comptèrent les 49 jours qui les séparaient du Don de la Torah : ils attendaient la Torah qui leur apporterait la vraie pureté celle des habitudes et des pensées mauvaises. Ils devaient sortir des 49 degrés d'impureté dans lesquels ils étaient descendus, et d'esclaves devenir un " royaume de prêtres et un peuple saint".                                                                                       

     

     Sefirat haOmer   Les jours de l'Omer

    cagou.com

     

    LE 50ème JOUR :  LE MATANE TORAH

     

    Le 50ème jour, on célèbre le MATANE TORAH le don de la Torah.

    Après avoir fait tous les efforts pour visiter les coins de notre âme, nous recevons un matane cadeau d'en-Haut : la Torah donnée par le Roi.

    Hashem nous offre la vraie liberté : la possibilité de toucher le divin malgré nos limites humaines. Nous fêtons la rencontre avec notre D.ieu.

     

    Bien sûr cet enthousiame et cette ouverture en nous pendant les 49 jours du Compte de l'Omer et le 50ème jour, celui de la fête du Don de la Torah, peuvent se prolonger chaque jour en nous vers la liberté dans l'attente de la Délivrance finale avec la venue du Mashia'h :

    Apprends-nous donc à compter nos jours, pour que nous acquérions un cœur ouvert à la sagesse." Proverbes 90,12 

    Sefirat haOmer   Les jours de l'Omer

     

    CE QU'ON FAIT PENDANT CES 49 JOURS

     

    • ON DIT LA BENEDICTION SUIVANTE 

               


     BA-ROUKH A-TAH ADO-NAI E-LO-HEI-NOU ME-LEKH HA-OLAM ACHERE KID-E-CHA-NOU BE-MITS-VO-TAV VETSI-VA-NOU AL SEFI-RAT HA-OMER.

    ברוך אתה ה' אלקנו מלך העולם אשר קדשנו במצותיו וצונו על ספירת    העומר                                                                                             

    Béni sois-Tu, E.ternel notre D.ieu, Roi de l'univers, qui nous a sanctifiés par Tes commandements et nous a ordonné de compter l'Omer.


     

    • PUIS ON PRONONCE LE NOMBRE DU JOUR 

     

           Pendant les 6 premiers jours, on dit :" Aujourd'hui, nous sommes à ... jour(s) de l'Omer".                                                                     

     


     

    POUR LE 1er JOUR :  Aujourd'hui est un jour du Omer

                Hessed chebe'Hessed

       
     

    A partir du 7ème jour, on dit :" Aujourd'hui nous sommes à ....... jours, soit  ....... semaine(s) et ... jour(s) de l'Omer".                                                            

    היום יום אחד לעומר

    • PUIS ON DIT LA PHRASE SUIVANTE 

     

           "Hara'hamane Hou Ya'hazir Lanou Avodat Beit Hamikdach Limekomah   Bimhera  

                Veyaménou Amen Séla"   

                "Puisse le Miséricordieux nous rendre le service du Temple à sa place, rapidement et de notre vivant. 

                 Amen, Selah."

     


     

     

    • PUIS ON RECITE UNE PRIERE

          Voir le Guide ci-dessous.

     

    • ON TRAVAILLE CHAQUE JOUR UN DES 49 ATTRIBUTS  DE L'AME

     

     TABLEAU

     DES MIDOT

     QUALITES

    1ère semaine 2ème semaine 3ème semaine 4ème semaine 5ème semaine 6ème semaine 7ème semaine

    SEFIRA

     'HESSED

       BONTE

     

     GUEVOURA

    RIGUEUR

     TIFERET

    HARMONIE

    BEAUTE

    NETSA'H

    PERSEVERANCE

     HOD

    HUMILITE

     YESSOD

    PROFONDEUR

    MALKHOUT

    ROYAUTE

    PERSONNAGE AVRAHAM  YTS'HAQ  YAACOV  MOSHE  AARON  YOSSEF  DAVID
     

     

    1er jour

    'HESSED

    chebe 'HESSED

    La bonté dans la bonté

    'HESSED

    chebi GUEVOURA

    La bonté dans la rigueur

    'HESSED

    chebe TIFERET 

    La bonté dans la beauté

    'HESSED

    chebe

    NETSA'H 

    La bonté dans la persévérance

    'HESSED

    chebe HOD

    La bonté dans l'humilité

    'HESSED

    chebe YESSOD 

    La bonté dans la profondeur

    'HESSED

    chebe MALKHOUT

    La bonté dans la royauté 

     2ème jour

    GUEVOURA

    de 'HESSED

    GUEVOURA

    de GUEVOURA 

    GUEVOURA

    de TIFERET 

    GUEVOURA

    de NETSA'H 

    GUEVOURA

    de HOD 

    GUEVOURA

    de YESSOD 

    GUEVOURA

    de MALKHOUT 

     3ème jour

    TIFERET

    de 'HESSED 

    TIFERET

    de GUEVOURA 

    TIFERET

    de TIFERET 

    TIFERET

    de NETSA'H 

    TIFERET

    de HOD 

    TIFERET

    de YESSOD 

    TIFERET

    de MALKHOUT 

     4ème jour

    NETSA'H 

    de 'HESSED

    NETSA'H

    de GUEVOURA 

    NETSA'H

    de TIFERET 

    NETSA'H

    de NETSA'H 

    NETSA'H

    de HOD 

    NETSA'H

    de YESSOD 

    NETSA'H

    de MALKHOUT 

     5ème jour

    HOD

    de 'HESSED 

    HOD

    de GUEVOURA 

    HOD

    de TIFERET 

    HOD

    de NETSA'H 

    HOD

    de HOD 

    HOD

    de YESSOD 

    HOD

    de MALKHOUT 

     6ème jour

    YESSOD

    de 'HESSED 

     YESSOD

    de GUEVOURA

    YESSOD

    de TIFERET 

    YESSOD

    de NETSA'H 

    YESSOD

    de HOD 

    YESSOD

    de YESSOD 

    YESSOD

    de MALKHOUT 

     7ème jour

    MALKHOUT

    de 'HESSED 

    MALKHOUT

    de GUEVOURA 

    MALKHOUT

    de YESSOD 

    MALKHOUT

    de NETSA'H 

    MALKHOUT

    de HOD 

    MALKHOUT

    de YESSOD 

    MALKHOUT

    de MALKHOUT

     

    • COUTUMES PENDANT CES 49 JOURS

       

      • on ne fait pas les travaux interdits à 'Hol Hamoed du coucher du soleil jusqu'à ce qu'on aie fait le compte de l'Omer.
      • pas de coupe de cheveux ni de mariage ( lois de deuil ) en souvenir de l'épidémie dont moururent les 24000 élèves de Rabbi Akiva.
      • pas de bénédiction de Chéhé'héyanou sur un nouveau fruit sauf le shabbat ( les Habad ).

     

    __________________________________________________________________________

       

    OUTILS POUR VIVRE LE COMPTE DE L'OMER

     

    • GUIDE DU COMPTE DE L'OMER

              http://www.fr.chabad.org/holidays/sefirah/omer-calendar_cdo/jewish/Calendrier.htm

     

     

     ______________________________________________________________________________

     

     

    DECOUVERTE DE L'ORGE  

     

     

     

    • COLORIAGE d'un champ d'orge              

       Sefirat haOmer   ספירת העומר     Les jours de l'Omer

     

     

    • L'ORGE

     

    L'orge serait la 1ère céréale à avoir été domestiquée. Chez les Hébreux, les Grecs et les Romains, c'était la principale céréale dont on se servait pour faire du pain. En Grèce, elle était aussi consommée en bouillie.

    Elle était la nourriture des athlètes de Grèce et aussi des gladiateurs.

    Pauvre en gluten, elle était difficilement transformable en pain. Elle été remplacée par le blé pour le pain levé plus léger.

     

    Actuellement cultivée pour :

    - le malt qui provient de l’orge germé et séché et qui est l’ingrédient de base de la bière et du whisky.

    - comme moulée ou fourrage pour les porcs, les boeufs et la volaille. 

     

    Propriétés de l'orge :

    • est riche
    • elle contient une forme de vitamine E particulièrement bénéfique.

     

    Utilisation :

    - différentes salades avec divers légumes et des morceaux de fruits

    - en ragoût d'orge et de légumineuses

     

     

    • LES NOMBRES EN HEBREU

             

     

    LES NOMBRES DE 1 à 10

     

            -     de 1 à 10 au masculin: 

    eh'ad, shnyim, shlosha, arba'a, h'amisha, shisha, shiv'a, shmona, tish'a, assara

     

            -     de 1 à 10 au féminin: 
     
    ah'at, shtayim, shalosh, arba, h'amesh, shesh, sheva, shmone, tesha, esser 

     

              -    un site pour apprendre à dire les nombres en hébreu ( lire et écouter )

                   http://www.internetpolyglot.com/french/lesson-2702401200      

     

     

     

    •    COLORIAGE DU COMPTE DE L'OMER     

     

     

       Sefirat haOmer   ספירת העומר     Les jours de l'Omer

     

     http://www.torahtots.com/parsha/vayikra/emoromer.htm

     

     

     

    • ACTIVITES : DESSINER UN TABLEAU DE L'OMER

     

                    Dessiner une montagne et y coller des numéros de 1 à 49.

     

    _____________________________________________________________________________________

     

     


  •  

     

                                                                   

                                                               

     

        PESSA'H   פֶּסַח  

     

        

    Pessa'h

     

     

     

     

    Calendrier 5777 / 2017 : du lundi 10 Avril 2017 au soir au lundi 17 avril 2017 au soir.

    Il y a 2 séders  :

    1) le lundi 10 Avril 2017 au soir

     2) le mardi 11 Avril 2017 au soir.

     


     

      Recherche du ‘hamets                                                                     Dim. 9 Avril à la tombée de la nuit


     

      Jeûne des premiers-nés  ( lun. 10 Avril journée ) et badikat 'Hamets  lun. 10 Avril avant 12H )

    Pessa'h                        Lun. 10 Avril au soir    
    Pessa'h (2ème jour)     Mar. 11 Avril au soir    
    'Hol Hamoed Pessa'h Mer. 12 Avril au soir    
    'Hol Hamoed Pessa'h Jeu. 13 Avril au soir    
    'Hol Hamoed Pessa'h Ven. 14 Avril au soir    
    'Hol Hamoed Pessa'h Sam. 15 Avril au soir    
    Pessa'h (7ème jour)   Iom tov Pessa'h Dim. 16 Avril au soir    
    Pessa'h (8ème jour)   Iom tov Pessa'h ( hors d'Erets Israël ) Lun. 17 Avril au soir    

    ( d'après  http://www.torah-box.com/calendrier/fetes/ )

     

     

    Pessa’h פֶּסַח est divisé en 2 parties :

    a) Les 2 premiers jours et les 2 derniers jours (qui commémorent l’ouverture de la Mer Rouge) sont des jours de fête entière.
    On allume les bougies de la fête le soir, et on fait le Kidouch suivi d’un repas de fête les 2 1er soirs.
    Ce sont des jours chômés.

    b) Les 4 jours du milieu sont appelés ‘Hol Hamoed, les demi-fêtes, « jours intermédiaires ». La plupart des travaux y sont permis/



    Les fêtes, mo'adim, sont des rendez-vous assignés à Israël par le Créateur.

    Mikrae kodesh Convocation de l’Eternel
    D.ieu, le maître du temps, nous fixe un rendez-vous…

    « Voici les fêtes de l'Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés. Le premier mois, le 14ème jour du mois, entre les 2 soirs, ce sera la Pâque de l'Eternel. Et le 15ème jour de ce mois ( Nissan), ce sera la fête des pains sans levain en l'honneur de l'Eternel; vous mangerez pendant 7 jours des pains sans levain. Le 1er jour, vous aurez une sainte convocation: vous ne ferez aucune oeuvre servile. Vous offrirez à l'Eternel, pendant 7 jours, des sacrifices consumés par le feu. Le 7ème jour, il y aura une sainte convocation: vous ne ferez aucune oeuvre servile. » (Lévitique 23:4-8)

     

    En-dehors des symboles particuliers de chacune de ces fêtes, on retrouve, comme dans la liturgie du Shabbat, le kidouch qui introduit la fête, la havdala qui ferme la fête.

    Pessa'h célèbre la sortie d'Egypte.  C'est le temps de notre libération, zémane 'hérouténou. 

    Pessa'h n’est pas une commémoration historique; le peuple juif vit et perpétue la sortie d’ Egypte de génération en génération comme étant sorti lui-même d’Egypte, selon l’aspect profond de la torah.

     
    "Ce mois-ci sera pour vous le 1er des mois".  Exode 12,1-2
    C'est le début de l'année.

     

     

     LES DIFFERENTS NOMS DE LA FETE

    • Hag ha-matsot, la “fête des azymes”

    Ce nom tire son origine de l'interdiction de manger du des aliments contenant du levain (hamets) et de l'obligation de manger du pain sans levain (matsah)en commémoration de l'Exode d'Égypte avant lequel les Israélites n'avaient pas eu le temps de préparer du pain au levain.

    • Hag ha-Pèsah, la “fête de la Pâque”

    Ce nom provient du récit biblique du “passage” de l'Ange de la mort “par-dessus” les maisons des enfants d'Israël, qui mit à mort tous les premiers-nés égyptiens (Ex 12,27).

    Les Israélites furent épargnés, car, selon le récit biblique, l'ordre divin leur fut donné de sacrifier l'agneau pascal la veille de l'exode et de répandre un peu de son sang sur les portes de leur maison, l'Ange de la mort ne devant pas frapper les maisons portant ce signe distinctif.

    • Zeman hérouténou, « l’époque de notre liberté »

    Ce nom est lié à la libération des enfants d’Israël de la servitude d’Égypte et de leur constitution en peuple libre.

    • Hag ha-aviv, la “fête du printemps”

    Ce nom renvoie à l'aspect agraire de la fête de Pessah qui marque le début de la moisson de l'orge.

    • Est aussi appelée fête de la Rédemption, du rachat.

    • Rag hacherout : fête de la liberté

      Pâque vient de Pessa’h = « passer par-dessus » et aussi de Pé-sah «  la bouche parle ».

     

     

    ORIGINE DE PESSA'H

    Pessah commémore l'exode des Hébreux hors d’Égypte et la fin de leur l'esclavage. Elle a aussi une signification agraire qui repose, elle, sur la célébration du printemps, au début de la moisson de l'orge.

    Selon le récit biblique du Livre biblique de L'EXODE, les Israélites furent esclaves en Égypte pendant 430 années (Ex 12, 41) avant d’être libérés.

    Cet esclavage valut aux Égyptiens d’être frappés, en punition, par les plaies d’Égypte. Ces dernières sont une marque de la protection et de la faveur que Dieu manifeste à son peuple.

    Guidés par Moïse, les israélites sortirent d’Égypte en traversant la mer Rouge qui s’assécha pour qu’ils puissent la franchir à pied sec, et se referma sur les troupes du pharaon, qui se noyèrent.

    « Et D.ieu dit à Abraham : sache-le bien, ta postérité séjournera sur une terre étrangère, où elle sera asservie et opprimée pendant 400 ans. Mais, à son tour, la nation qu'ils serviront sera jugée par Moi ; et alors ils la quitteront avec de grandes richesses. » (Genèse 15, 13-14).
     « Parlez à toute l'assemblée d'Israël, et dites: Le dixième jour de ce  mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison…Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d'un an Vous le garderez jusqu'au 14ème jour de ce mois; et toute l'assemblée d'Israël l'immolera entre les 2 soirs. On prendra de son sang, et on en mettra sur les 2 poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera…Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C'est la Pâque de l’Eternel.Cette nuit-là, je passerai dans le pays d'Egypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d'Egypte, depuis les hommes jusqu'aux animaux, et j'exercerai des jugements contre tous les dieux de l'Egypte. Je suis l’Eternel. Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n'y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d'Egypte.Vous conserverez le souvenir de ce jour, et vous le célébrerez par une fête en l'honneur de l'Eternel; vous le célébrerez comme une loi perpétuelle pour vos descendants. Pendant 7 jours, vous mangerez des pains sans levain. Dès le premier jour, il n'y aura plus de levain dans vos maisons; car toute personne qui mangera du pain levé, du 1er jour au 7ème jour, sera retranchée d’Israël."EXODE 12

    PESSAH, le souvenir de la sortie d’ Egypte :

    Les juifs furent esclaves en Égypte pendant 210 ans. « ... Et D.ieu dit à Abraham : sache-le bien, ta postérité séjournera sur une terre étrangère, où elle sera asservie et opprimée pendant quatre cents ans. Mais, à son tour, la nation qu'ils serviront sera jugée par Moi ; et alors ils la quitteront avec de grandes richesses. » (Genèse 15, 13-14).
    « ... Les 400 ans d'exil et d'oppression commencèrent avec la naissance d'Isaac. Quand Isaac eut soixante ans, son fils Jacob naquit, et à l'âge de 130 ans, Jacob vint en Égypte, ce qui fait 190 ans. En Égypte les enfants d'Israël passèrent réellement 210 ans, ce qui fait quatre cents ans en tout. » (Rachi);
    « ... Précisément le même jour toutes les armées du Seigneur sortirent du pays d'Égypte. » (Exode 12, 41)
    « Quand arriva la fin, D.ieu ne la retarda pas même l'espace d'un clin d'œil : c'était le 15 Nissan qu'était né Isaac, et ce fut le 15 Nissan (400 ans plus tard) que les enfants d'Israël furent libérés d'Égypte. » (Midrache Tan'houma).
    ( chabad http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/652285/jewish/Lhistoire.htm )

    Seul 1/5 de l’ensemble des enfants d’Israël seraient sortis d’Égypte , selon la Tradition (les autres ne croyaient pas à la délivrance). Qu’en sera-t’il de nos jours ? Prions pour l’alyah.
     

    De l’esclavage à l’exode

    La fête de la liberté
    Conduits par Moïse, poursuivis par Pharaon, la nation entière avançait à pied sec au fond de la mer, guidée par une colonne de feu et encadrée par 2 murs d’eau.
    D. nous a libérés « d’une main forte et d’un bras étendu »
    Sortie d’Egypte = sortir de ses limites.

     

    LA SORTIE D’EGYPTE POUR :

    • LE DON DE LA TORAH

            au peuple d’Israël et aux 70 anciens d’Israël présents au Mont Sinaï ( représentants  

             les 70 nations du monde )

    • ET LA NAISSANCE D’UN PEUPLE au pied du Mont Sinaï

            « Naassé Vénichma – Nous ferons et puis nous comprendrons. »


     

     

    LA FÊTE REGROUPE 

     

    2) La fête des pains sans levain hag hamatzot: Lév. 23:6 à 8 ; Nomb. 28:17 à 25 ; Deut. 16:3 à 4:8 

    3) La fête des Prémices Hag Habikourim : Lév. 23:9 à 14 ; 1 Cor. 15:20). La Pâque était sacrifiée le soir, au coucher du soleil, et mangée la nuit. Au matin, tout était terminé (Deut. 16:6 à 7). La gerbe des prémices était apportée à l’Éternel le lendemain du sabbat, à l’aube d’une nouvelle semaine, par le Souverain Sacrificateur, dans le Temple, qui devait agiter de côté et d'autre, une gerbe, prémice de la moisson... " (Lévitique 23: 11 et 12 à 15). 

     

     

    DEFINITION DU 'HAMETZ

    Tout au long de la fête on ne consomme pas de levain. La veille de Pessah, on passe la maison au peigne fin pour éliminer la moindre miette de levain qui pourrait s'y trouver.

    On mange du pain azyme (Matsa), une galette de pain non levé, fait de farine et d’eau. Il est désigné dans la Bible comme le « pain de la misère », celui dont se nourrissaient les pauvres et les esclaves.

    Le pain azyme rappelle la servitude des Hébreux en Égypte et la façon dont ils quittèrent le pays à la hâte, de sorte que le pain qu’ils avaient préparé n’eut pas le temps de lever.

    1) Le ‘Hamets provient uniquement des 5 céréales suivantes:

    Le blé ; l’orge ; le seigle ; l’avoine ; l’épeautre.

    Quand l'une de ces 5 céréales entre en contact avec de l’eau, cela peut provoquer une fermentation qui constitue le ‘Hamets.

    Les KITNIOTou légumineuses, comme le riz, les poix chiches, les haricots, les petits pois ne sont pas ‘Hamets.

    2) Le 'Hamets est tout ce qui a fermenté

    3) tout ce qui a une petite quantité de 'Hamets  ( pain, pâtes, vinaigre, bière, whisky, alcools, moutardes, parfums, médicaments ...)

    On utilise donc une vaisselle différente pour Pessa'h ou on cacherise la vaisselle qu'on a selon 2 procédés : 

    1- immersion dans l'eau bouillante ( agala )

    2- passage par le feu ( liboune)

    Ce qui est cuit sans avoir eu le temps de fermenter ou de lever est appelé matsa et est consommable à Pessa'h. 

    Le sens de cela : 

    -   On trouve des versets parlant du 'Hamets dans Chemot 12 et 13 et dans Dévarim 16.

    -  Le 'Hamets est le symbole du processus caché de la fermentation qu'on doit arrêter : le yetser hara, l'orientation vers le mal ...

    Les mots matsa et 'Hamets en hébreu ont une seule lettre qui diffère : le hé et le 'het; la différence entre ce qui amène la pureté et ce qui amène l'impureté est parfois infime et difficile à cerner.

     

    LA MATSA

    C'est pourquoi l'on mange de la matsa : pain non levé fabriqué en moins de 18 minutes.

    http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=776

     

     

    LE SEDER 

    Le seder,  le repas du soir de Pessah diffère des autres repas de fête  sur un point : il est pris dans le contexte d’un scénario dramatiquement ordonné.

    C’est un סדר (seder),  mot lié au verbe  לסדר   (lesadder), "arranger, ordonner."

     

    Les points principaux sont :

    • Manger de la Matsa.

    • Manger des herbes amères – pour commémorer l’amertume de l’esclavage subi par les Israélites.

    • Boire 4 coupes de vin ou de jus de raisin – une boisson royale pour célébrer notre liberté retrouvée.

    • La lecture de la Haggadah, un texte qui relate l’histoire de la sortie d’Égypte dans les détails. Cette lecture est l’accomplissement du commandement biblique de raconter aux enfants l’histoire de la sortie d’Égypte la nuit de Pessa’h.

     

     

     

    LE PLATEAU DU SEDER

     

    Pessa'h

     

    liora

    Le plateau du céder signifie à la fois notre oppression et notre libération.

    Le séder signifie «  ordre » : reflet direct de notre parcours de l’esclavage vers la liberté.

    Nous mangeons pour nous souvenir. Pé-Sah = la bouche raconte : commémoration et actualisation. «  Interroge tes anciens et ils te parleront ».

     

    3 MATSOT : sortie précipitée d’Egypte.

    3 patriarches : abraham, Issac, Jacob
    3 catégories de juifs : Cohen, Lévi et Israël.
    Matsa : on la mange accoudés sur la gauche ( 1 comme motsi, 1 comme matsa ).


    L’AFIKOMAN : « dessert » : matsa prise du milieu des 3 mastot. Est caché pendant le céder et distribué en fin du séder après avoir été retrouvé par les enfants. Est consommé en souvenir du dernier repas pris par les hébreux sur la terre égyptienne.

    Le chef de famille saisit le pain du milieu, le brise en 2, remet une partie entre les 2 autres, et l'autre moitié l'enveloppe dans une serviette blanche qu'il met sur son épaule comme s'il transportait quelqu'un, se dirige à l'extrémité de la table et là, soulevant la nappe, il place le demi-pain enveloppé, comme s'il l’ensevelissait.

    A la fin du repas, cette même moitié sera partagée et distribuée à toutes les personnes qui sont autour de la table et qui la mangent en l'appelant " le dessert des desserts" ou en hébreu " Aphikomen", mot mystérieux qui semble signifier "Je suis venu", mais dont l’étymologie est de " Aphik" qui signifie : fort, puissant, héros - de "Kom" ou " Koman" qui signifie : se lever, venir, se réveiller, se relever, rétablir, redresser, régner.

     

    ZEROA l’OS : symbolise : 

    - le sang des agneaux dont les portes ont été aspergées en guise de message à l’Ange de la mort pour être épargnés.

    - le sacrifice originel de l’agneau de pessah au Temple de Jérusalem

    - le «  bras étendu et de la main puissante » de D.ieu.

     

    BETSA l’oeuf :
    - rappelle le sacrifice du jour de fête : évoque la destruction et le deuil qui suivit.
    - cycle de la vie et de la mort
    - printemps, naissance, vie nouvelle
    - symbole dans la force

     

    MAROR herbes amères :

    vie amère en Egypte de nos ancêtres.

     

    ’HAROSSET argile :

    le mortier dont les Israélites firent usage pour construire les villes du Pharaon. Il est composé des fruits du Cantique des cantiques ( amour de D.ieu pour Israël qui commença en Egypte.)

    Cant 8,5 « Qui est celle-ci qui monte du désert, s’appuyant sur son bien-aimé ? Sous le pommier je t’ai réveillée »

     

    KARPASS persil :

    - il représente la vie modeste et les aliments mangés par les hébreux esclaves.
    - symbole d'espoir et de renouveau

     

    L’EAU SALEE Mé-mélah

    - larmes versées par les Hébreux esclaves en Egypte
    - Mer rouge

     

    Les 4 COUPES : bues accoudées sur le côté gauche :
    - rappel des hommes libres qui dans l’Antiquité mangeaient sur des lits.
    - libération par D.ieu

     

    La 5ème COUPE :
    - coupe d’ELIE qui sera l’annonciateur « du jour de l’Eternel grand et redoutable

      ( Malachie 3, 23)
    - coupe du Messie

     

    Les HABITS BLANCS :
    pureté ( comme à Rosh hashana la tête de l’année et à Iom Kippour ).

     

     

     

    LECTURE DE LA HAGGADAH

    La Haggada est le texte utilisé au cours du Séder de Pâque, où figure la liturgie récitée à la table familiale durant la veillée pascale. Ce texte retrace l’histoire de l’Exode, et au cours de cette lecture, le benjamin de l’assistance pose 4 questions relatives à l’Exode au père de famille.

     

    LA HAGGADAH DE PESSAH

      1° KADESH : 1ère coupe de vin
      2° OURE’HATS : se lave les mains
      3° KARPASS : persil dans eau salée
      4° YA’HATS : matsa brisée
      5° MAGGID : récit de la sortie d’Egypte
      6° RO’HTSA : se lave les mains
      7° MOTSI MATSA : bénédiction sur la matsa
      8° MAROR : mortier
      9° KOREKH : matsa + herbe amère
    10° CHOUL’HAN OREKH : repas
    11° TSAFOUN : recherche + dégustation de l’Afikomen
    12° BAREKH : bénédiction
    13° HALLEL : Psaumes 113 à 118 et 136
    14° NIRTSA

     

    Historique :
    Le rituel du Seder s’est construit lentement et la version de la Haggadah que nous connaissons actuellement est une compilation de textes de différentes origines ;nous devons la compilation définitive aux Geonim (les sages rabbiniques du début du Moyen-âge, à Babylone, entre 650 et 1250) à partir des 7ème et 8ème siècles.
     

    La Torah a demandé de raconter à nos enfants et à nos petits-enfants comment l’Eternel nous a délivrés d’Egypte, les sages ont institué de placer un plateau sur la table afin de susciter la curiosité des petits.

     

    PESSAH - UNE FÊTE QUI NOUS TOUCHE

    Nos pères comprenaient que cette notion de PESSAH existait avant la sortie d’Egypte.      
    Elle existe donc encore aujourd’hui : « Tu te souviendras de la sortie d’ Egypte tous les jours de ta vie ».
    Dans chaque génération les juifs doivent se sentir comme sorti d’EGYPTE : message hors du temps et de l’espace.

    Pessah est une fête du peuple qui vit la sortie d’Egypte de génération en génération.

    Cette commémoration se déroule par le biais de lecture de la haggadah, par une atmosphère de joie liée à notre délivrance et aussi par nos sens :
    
- L’ouïe va bien entendu être sollicitée tout au long du seder avec de nombreux chants et récit de la haggadah. 

    - La vue va être évoqué par le biais du zroa netouya qui représentera la force avec laquelle Achem nous a fait sortir d’Egypte.

    - Le touché sera utilisé lors de la commémoration des 10 plais d’Egypte en trempant successivement notre index et notre doigt dans de l’eau amère et de l’eau pure. 

La sollicitation de tous ses sens a pour but de nous faire ressentir au maximum ce qu’ont pu vivre les bénés Israël lors de la sortie d’Egypte et ainsi d’accomplir au mieux la mitsva de :
    « Dans chaque génération, l’homme doit se considérer comme étant lui-même sorti d’Egypte. »
    http://www.mckislev.fr/composition-plateau-de-pessah.php

      

      

    LE HALLEL

    Le Hallel (en hébreu: הלל "loue D.ieu") est composé des psaumes 113 à 118 et est prié à Pessa'h comme à l'occasion d'autres fêtes joyeuses.

    torahtots.com

    PESSA'H

     


    BENEDICTIONS

    On terminera les bénédictions

    et par "l'an prochain à Jérusalem".

     

    SOIREE

    On finira la soirée par des chants ou/et l’étude de la Torah.

     

     ____________________________________________________________________

     

    -- Cours vidéo Etapes de Pessa'h :

     

     http://www.leava.fr/blog/index.php/2007/03/20/144-pessah-2007-une-revision-s-impose

     

      

    -- Le plateau du séder :

    http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/655594/jewish/Le-plateau-du-Sdre.htm

      

    -- Idées pour un séder agréable :

    Voir le lien suivant :  

    http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=791

    http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=1471

      

     

     -- Chants du Séder :

    Voir le lien suivant :  

    http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/860948/jewish/Ma-Nichtana.htm

     

    -- Chants de Pessa'h

     

    http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/860947/jewish/Le-Sdre.htm

     

     -- Haggadah de Pessa'h et explications : à compléter et activités pour enfants

    http://www.kisserahamim.com/bethel/pdf/pessah%205766.pdf

      

    --  Haggadah de Pessa'h pour enfants à colorier :

    http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1174181/jewish/Cahier-de-coloriage.htm

      

     

      

    -- Haggadoth de Pessa'h en français :

    • Voir ce lien pour la Haggadah du site Loubavitch.fr :

              http://www.loubavitch.fr/pages/fetes/pessah/hagada_pessah_traduite.asp

    • Voir ce lien pour la Haggadah du site Chabad.fr ( cliquer sur chaque icône pour avoir le texte en entier ) :

       http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/528374/jewish/La-Haggadah-en-     franais.htm

    • Voir ce lien pour la Haggadah du site Massorti :

              http://www.massorti.com/son/documents/Hagada_bloch_francais.pdf

      

      

    -- Haggadah en hébreu :

    • Voir ce lien pour la Haggadah  de 1.alliancefr.com ( texte abgrégé ) :

             http://www1.alliancefr.com/~zmanim/pessah/Psphonhaga.htm

      

      

    -- Fabrication des matsot:

    Le pain azyme est fait uniquement avec de la farine (complète ou non) et de l'eau. 

    On mélange les 2 ingrédients de façon à faire une pâte que l'on peut étendre au rouleau a patisserie. On fait quelques trous pour que cela cuise rapidement. On a l'habitude de compter moins de 18 minutes en tout (mélange - pétrissage, étalage et cuisson), pour éviter toute fermentation.

    Voir une vidéo :

    http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1164106/jewish/Fabrication-des-Matsot-Chemourot.htm

     

    RECETTES AVEC DE LA MATSA :

    http://allrecipes.fr/recettes/tag-4620/recette-matza.aspx

     

     

    • LIVRE DE COLORIAGE SUR LE SEDER

    http://www.fr.chabad.org/library/article_cdo/aid/1174181/jewish/Cahier-de-coloriage.htm

     

     

     

    _____________________________________________________________________ 

     

    LE COMPTE DE L'OMER 

     

    Compte de l’Omer 7 semaines entre Pessah et Shavouot


    Au 2ème soir de Pessah, on commence à compter l’Omer, les 49 jours qui mènent de Pessa'h à la fête de Shavouot ( commencement de la moisson de l’orge ).

    Voir  dans la Torah l’histoire de Ruth.

    Ces 50 jours correspondent aux paliers pour se préparer à recevoir la Torah chaque année.

     "Aussitôt qu'on mettra la faucille aux blés, tu commenceras à compter ces 7 semaines. Et tu célèbreras une fête des semaines en l'honneur de l'Eternel, ton D.ieu, à proportion des dons que ta main pourra offrir, selon que l'Eternel ton D.ieu, t'aura béni."

    Deutéronome 16,9-10

     

    Voir l'article  :   http://orhatorah.eklablog.com/sefirat-haomer-a81326436

     

    ____________________________________________________________________