•                                    

     

                                                        

                                                             LA TABLE DE SHABBAT

     

     

     1 La table de Shabbat

               

         

     

    Guide de Shabbat

     

     

    La table du shabbat est mise avec :

    • 2 bougies [1]
    • 1 verre de vin [2]
    • 2 Hallot recouvertes d'une serviette [3]

     


     

    [1]       1 La table de Shabbat   1 La table de Shabbat

     

     

    2 Bougies : représentant le double commandement de se rappeler les commandements et d'observer le shabbat en référence aux 2 passages de la Thora qui traitent du Shabbat "Souviens-toi du jour du Shabbat pour le sanctifier" (Chemot 20,8) et "Garde le jour du Shabbat pour le sanctifier" (Devarim 5,12).

     

    [2]      1 La table de Shabbat

     

     

    Vin : Ici le « péri ha gefene » est appelé « le sang » du raisin, selon Dévarim 32 : 14b « et tu as bu le vin pur, le sang du raisin. », peut-être pour mettre cela en rapport avec les korbanot sacrifices du Eikhal arche sainte.

     

    [3]       1 La table de Shabbat   1 La table de Shabbat

     

     

    'Halla : litt. "prélèvement" désigne généralement le pain tressé consommé le soir du Shabbat.    

                                                                                                                                                                

     

    • Les 'hallot sont en rapport avec les « pains de faces » qui étaient disposés sur la table des pains dans le sanctuaire et renouvelés chaque Shabbat ;

     

    •  Elles représentent aussi la portion double de la manne que D.ieu a donné aux Israélites pour le Shabbat dans le désert.

     

    • La pâte est roulée en 3, 4 ou 6 cordes, tressées ensemble avant la cuisson. Le Midrash voit dans le tressage de la 'hallah une allusion dont Dieu orna les cheveux de la première femme, Ève, avant de la donner pour épouse à Adam dans le gan Eden ( selon le midrash ).

     

    • Des grains de pavot ou de sésame sont parfois égrenés au-dessus des tresses avant cuisson ( les grains étant eux aussi associés à la manne ).

     

    • La serviette représente la rosée qui couvrait la manne.

     

    _____________________________________________________________________________________ 

     


  •  

     

    LE PRELEVEMENT DE LA 'HALLA          HAFRASHAT 'HALLA

     

    הפרשת חלה 

     

     

    Le prélèvement de la 'halla

    chabad

     

     

    Le terme 'Halla חלה fait référence à la première portion de la pâte, de la taille d'une olive, qu'il faut prélever du pain (ou de la matsa)A l'époque du Temple, cette part était donnée aux Cohanim prêtres, qui s'en nourrissaient pour pouvoir se consacrer entièrement à leur service dans le temple.

    La 'Halla était donc, comme la Terouma, l'un des aliments sanctifiés (kodashim), que ne pouvaient manger que des prêtres en état de pureté rituelle, et les gens de leur maison.

    L'Eternel nous a demandé de lui consacrer une partie de la pâte pour le remercier pour tout ce qu'Il nous donne. [1]

    Le Temple n'étant plus en service de nos jours, cette partie prélevée est jetée au feu. La mitsva a donc donné son nom au pain.
    Une bénédiction est dite ou non, en fonction de la quantité de pâte prélevée.[2]

    Une des 3 grandes Mitsvot de la femme est le " prélèvement de la Halla" qui est lié au service des Cohanim dans le temple.[3]


     

    [1] La mitsva de la 'halla est le 1er des commandements reçu lorsque nous sommes rentrés en Terre d'Israël : Bamidbar 15, 17- 21 : " L'Eternel parla à Moshé en disant: "Parles aux enfants d'Israël et dis- leur: A votre arrivée dans le pays où Je vous conduirai, lorsque vous mangerez du pain de la contrée, vous en prélèverez un tribut au Seigneur. Comme prémices de votre pâte, vous prélèverez un gâteau en tribut; elle sera séparée de la même façon que le présent relevé sur l’aire de battage. Des prémices de votre pâte vous ferez hommage à l'Éternel dans vos générations futures."

     

    [2] Autrefois, on faisait le pain tous les jours à la maison. Le prélèvement de la halla est chaque jour un rappel de l’histoire juive : la perte du Temple, de la terre et de la liberté, l’espoir de les retrouver.

     

    [3] Cette expérience donne à la famille la conscience d'être reliée au service divin; la femme qui réalise cette 'halla réalise un service pour D.ieu et pour le peuple. Cette mitsva concerne en priorité la maîtresse de maison, qui peut confier cette Mitsva à un garçon de plus de 13 ans ou une fille de plus de 12 ans. L'homme remplace la femme si elle est absente, et avec son autorisation.

     

    Selon Rachi, la" Hafrachat Halla" représente également le "tikoune" de 'Hava qui a entrainé Adam à consommer de l'arbre interdit, du "Ets hadaat tov vara".  La Hafrachat Halla est une des possibilités que D.ieu a donné à la femme juive pour s'élever spirituellement et avec elle toute sa famille, et suscite ainsi de grandes délivrances.

     

    La 'Halla, littéralement « prélèvement », est composée d'ingrédients qui chacun a un message spirituel:

    • le blé c'est la vie;
    • le sucre est la douceur que la femme apporte à sa famille;
    • le sel, les midots qualités que l'homme doit travailler pour s'élever dans la kedoucha sainteté;
    • l'huile, abondance et bénédiction, qui éclaire la nechama l'âme pour l'étude;
    • l'eau qui lie les matières, indispensable à la vie, comme la Torah à l'homme...  

     

    Le pain est constitué de matières que la femme juive pétrit ensemble et ainsi elle allie le spirituel au matériel en disant les bénédictions appropriées. L'âme et le corps sont ainsi soudés et permettent à l'être de se rapprocher de Hashem.

     

    La femme est comparée au pain, son rôle est de réaliser la liaison entre tous les membres de la famille. Il est important de créer une ambiance de sim'ha joie avant de commencer la Mitsva commandement de la 'Halla, car celle qui accomplit une Mitsva avec joie est considérée comme ayant réalisé les 613 Mitsvot.

     

    Le pain "Lehem'' vient de la racine "lohem", combat. Comme il est écrit dans (Berechit 3,1) :" c'est par la sueur de ton front que tu mangeras du pain..."

     

    Le pain est la première nourriture de l'homme. Nous comprenons ainsi la difficulté pour les guerriers que nous sommes, à subvenir à nos besoins, c'est une guerre perpétuelle dans la prière qui nous apportera la vraie guérison. ( Revital TSADOK,  Conférencière,  ashira.co.il/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=64&Itemid=39 )

     

    ____________________________________________________________________________________

     

     

    Quand on pétrit de la pâte avec une farine à base d’une des 5 céréales :

    • froment ou blé 'hita,
    • orge séôra,
    • seigle chipone,
    • avoine chibolète,
    • sarrasin kosmine

    mêlée à de l'eau et/ou à d'autres liquides et qui sera cuite au four pour faire du pain ou des gâteaux, on « prélève » de cette pâte un morceau symbolique d’environ 30 grs en souvenir de l’époque où ce prélèvement était destiné aux cohanim : c'est ce qu'on appelle hafrachat 'halla. [1]

     

    On nomme cette partie 'halla et personne n'a le droit de la consommer ( hormis les Cohanim, ainsi on la brûle dans le four vide ou sur le gaz jusqu'à ce qu'elle soit brulée et impropre à le consommation       ( enveloppée de papier d’aluminium ) - sauf shabbat et iom tov - ou s'il n'est pas pratique de la brûler, on l'enveloppera dans un sac de plastique, et on la jettera dans la poubelle qui est aujourd'hui brûlée ou enterrée.[2]

     

    - Si, en dehors d’Erets Israël,  on a oublié de prélever avant le shabbat ou la fête, on peut consommer le pain ou le gâteau à condition d’en laisser un morceau sur lequel on fera le prélèvement après shabbat ou la fête.

     

    - En Erets Israël, il est interdit de consommer le pain ou le gâteau si l’on n’a pas fait préalablement le prélèvement.

     


     

    [1] (pour un particulier, les Sages ont décidé que cela correspond à la taille d'une olive ( kazayite ) environ 30 grs ,qui à l'époque avait la taille d’1/2 œuf, un volume de pâte de la proportion de 1/24 pour un particulier et de 1/48 pour un boulanger ). A l’époque du temple la ‘halla était donnée a un Cohen ( On prélevait 1/24 ième de la pâte pour les cohanim ) qui devaient la manger dans un état de pureté (tahara). La ‘halla est l’un des 24 prélèvements et offrandes que l’on devait remettre aux Cohanim.
    De nos jours, n’ayant plus la possibilité de se purifier par les cendres de la vache rousse, la 'halla est brulée.

     

    L'homme doit savoir qu'il n'est pas 1er dans la hiérarchie et que du produit de la transformation du monde, résultat de ses efforts, les prémices doivent revenir à Celui qui lui donne la force de réaliser ses prouesses.
    Ces prémices étaient, à l'origine, distribuées aux Cohanim et d'autres prélèvements aux Lévites, c'est-à-dire à ceux que la Torah a mis à part pour être au service de Dieu et des hommes et qui sont chargés de l'éducation et de l'enseignement de la Thora, en dehors de leur tour de service au Temple de Jérusalem.

      

    [2] Comme incitation éducative, la mitsva a été maintenue par les rabbins quand la majorité du peuple fut hors de la terre d’Israël (sans remettre aux Cohanim le prélèvement mais en la brûlant pour qu'elle n'ait pas un usage humiliant; voir Séfér ha'Hinoukh, 385). On appelle cela une mitsva dé rabbanane; les rabbins en ont décidé ainsi pour que cette mitsva ne soit pas oubliée pour le temps où le peuple revenant sur sa terre et y vivant selon la Torah, le service du Temple sera rétabli ainsi que la mitsva de la 'halla et de son prélèvement.

     

    ____________________________________________________________________________________

     

     

    Si la pâte à gâteau est liquide, on prélèvera la ‘Halla une fois que le gâteau est cuit.[1]

     

    L'obligation de prélever la 'Halla dépend de la quantité de farine contenue dans la pâte :[2]

    • Si on pétrit moins de 1,200 kg on ne fait aucun prélèvement.
    • Entre 1,200 kg (valeur égale au volume de 43 œufs et 1/5ième ) et 1,650 kg, on prélèvera sans bénédiction.
    • A partir de 1,650 kg, on dira la bénédiction.

     

    On donne une tsedaka offrande avant le prélèvement de la 'halla. 

    On prend un morceau de pâte pétrie avant de l’enfourner (ou, si elle est déjà cuite, un morceau du produit fini).

    Avant le prélèvement on se lave les mains et se tenant debout l’on dit :

    Le prélèvement de la 'halla 	Hafrashat 'Halla

    BAROU’H ATA ADONAÏ ELOHENOU MELE’H HAOLAM ACHER KIDECHANOU BEMITSVOTAV VETSIVANOU LEHAFRICH ‘HALLA

    Béni sois-tu Eternel, notre D.ieu, qui nous a sanctifiés par ses commandements et ordonné de prélever la halla.[3]

     


    [1] Le Chla ha Qaddoche remarque que la 'halla est prélevée avant la cuisson pour que, dans sa nature essentielle, dès le début, elle soit imprégnée de sainteté; 
    En ce sens, il était prévu qu’Adam, précédant tous, soit ainsi la 'halla de l’humanité.  Dans la préparation au désert, cette génération avait été prélevée pour être la sainte 'halla du peuple à venir; en effet, le Chla développe la conception d’Israël comme réchite... (début de), de même que Rachi l’avait fait sur le 1er verset de la paracha Béréchit; disons que notre génération de Juifs est la 'halla sainte qui commence à préparer sur la terre d’Israël des jours de plus grande kédoucha (sainteté) avec le retour de tous pour construire le pays et le peuple dans la sainteté de la Torah selon le désir de D.ieu à nous communiquer dans Sa sainte Torah; nous, les Juifs, sommes aussi un prélèvement à bien des égards par rapport aux peuples ou aux familles dont nous sommes issus ou sortis; souhaitons que nous éclaire l’exemple de cette génération du désert et, surtout, de ceux qui ont réussi à franchir les défilés périlleux comme Yehoshua, Caleb, Yokhébéd et les femmes d'Israël qui ont traversé ces défilés sans périr. Sachons, comme toutes ces générations, le sens et le prix de cette terre qui est l'objectif de ce parcours, parce que -à l'exemple de la terre d'Israël d'En-haut- elle est le lieu de l'habitation de Hashem pour le programme qu'il veut réaliser avec Son peuple ( modia ).

     

    [2] Dans la mesure du possible on pétrira suffisamment de pâte pour pouvoir procéder au prélèvement.

    [3] Certains disent: « leafrich hala » (prélever la hala), d’autres : « leafrich terouma » (prélever une dîme), ou encore : « leafrich teroumate hala » (prélever la dîme de la hala)  ou : « leafrich hala terouma » (prélever la hala comme dîme).

     ___________________________________________________________________________________

     

    Avec la main droit on prélève une petite quantité de pâte (un minimum de 30 grs ) et l’on dit:

    « Haré zo ‘halla » (Ceci est la ‘halla).[1]

    Certains ajoutent:

    "Yéhi ratsone milléfanéikha, Hachém Eloqénou vé Eloqé Avoténou, ché yibané Beit ha miqdache bimhéra véyaménou, vé tén 'hélqénou vé Torahtékha,

    Que ce soit Ta volonté devant Toi, Hashem notre D.ieu et D.ieu de nos Pères, que soit bâti le Temple bientôt de nos jours, et donne nous notre part dans Ta Torah".

    La femme peut associer en esprit des personnes pour qu'elles bénéficient de la bénédiction, conscientes que c’est une préparation du Shabbat, et dit parfois "likhvod Shabbat kodèch, en l'honneur du Saint Shabbat".

     

     Des versets de la Torah ou du Tanakh  sont souvent récités:

    • sur les prélèvements dans les sacrifices
    • ou la bénédiction du travail des mains

    dont Ezékiel 44,30: "Les prémices réchite de toute primeur quelle qu'elle soit, tout prélèvement térouma quelconque que vous aurez à faire, appartiendront aux Cohanim; de même la première part de vos pâtes vé réchite ârissotéikhem, vous la donnerez au Cohen, pour que la bénédiction repose sur votre maison ".

     


    [1] Halla ou térouma 

    ____________________________________________________________________________________

     

     

    RECETTE DE 'HALLA            

     

     

    • Recette de 'Halla sur le site :          http://piroulie.canalblog.com/archives/2008/05/17/7846449.html

     

    __________________________________________________________________________

       

    • Fiche récapitulative  à télécharger sur torah-box :

       http://www.torah-box.com/docs-hizouk/hafrachat-hala-pate.pdf

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     


  •  

     

     

    ALLUMAGE DES BOUGIES      HADLAKAT NEROT

     

     הדלקת נרות 

     

    Bougies de Shabbat Bougies de Shabbat

    lerabbi.net/Shabbus/Horaires_Shabbat.htm

     

     

    Allumage des bougies du Shabbat par la femme ( et les filles dès lors qu'elles savent parler ) au plus tard 18 minutes avant le coucher du soleil.

     

    Puis elle étendra ses mains face à son visage pour cacher les lumières afin de ne pas en profiter, puis elle récitera la bénédiction. 

     

     

     BENEDICTION SUR LES BOUGIES

     

     

    Bougies de Shabbat

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh Haolam            Béni sois-tu, Eternel, notre Dieu, roi de l'univers

    Bougies de Shabbat

    Asher kidishanu b'mitz'votav v'tzivanu
    Qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a commandé

    Bougies de Shabbat

    L'had'lik Neir shel shabbat. (Amein)
    D’allumer la lumière en l’honneur de Shabbat ( Amen ! )

     

     

    Les mains sont ensuite retirées des yeux, et elle contemple les bougies, et agite ses mains sur les bougies, se félicitant du jour du Shabbat.   [1]

     

     


     

    [1] 

    • Quand on allume les bougies du shabbat, on associe la lumière à la Torah.
    • La lumière est aussi le symbole d'un certain tikoun : la femme ('Hava) à ôté la lumière de ce monde par sa conduite, en transgressant la mitsva commandement dans le gan Eden. C'est un honneur de participer symboliquement à la réapparition de la lumière par l'allumage des bougies à l'entrée de chaque shabbat.

     

        L'origine

    Sarah est à l'origine de la coutume d'allumer les bougies du Shabbat. On sait que les lumières qu'elle allumait éclairait de la veille d'un Shabbat au Shabbat suivant.

    1. Pour faire honneur au Shabbat

    Le Shabbat introduit la clarté et la joie dans le foyer juif. Chaque semaine, pendant une journée, nous nous séparons des préoccupations du monde et nous concentrons sur l'aspect spirituel de notre existence.

    Durant le Shabbat, nous recevons une âme supplémentaire, qui révèle une nouvelle dimension spirituelle, nous permettant d'absorber la sainteté de ce jour. L'âme est elle-même comparée à une bougie, ainsi qu'il est dit (Michlé 20,27) : "L'âme de l'homme est la bougie de D.ieu".

    Pour honorer ce jour sacré, nous allumons donc une bougie, qui illumine notre foyer et notre âme.

     

    2. Pour le plaisir du Shabbat

    Le prophète Ichayahou dit (58,13-14) : "Tu appeleras Shabbat plaisir ". Le Midrash précise que ce verset fait référence à l'allumage des bougies du Shabbat. En effet, le plaisir d'un repas de fête est pleinement apprécié lorsqu'il est pris dans une pièce bien éclairée.

     

    3. Pour que la paix règne dans le foyer

    Le Shabbat apporte avec lui la paix et la tranquillité. Pour les conserver, la maison doit être lumineuse. Se trouver dans l'obscurité est inconfortable. Bien plus, on peut alors se heurter. La famille est préservée d'un tel risque lorsqu'elle célébre le Shabbat dans une maison bien éclairée.

    Plus profondément, les bougies de Shabbat introduisent dans la maison la lumière de la Thora, qui guide les membres de la famille sur le chemin de la vie. Car celui-ci est parsemé d'obstacles, susceptibles de provoquer la chute morale. http://www.lerabbi.net/Nerot/Nerot_Origine.htm

    Certains ont coutume d'allumer 1 bougie de plus, après la naissance de chaque enfant. Ainsi, une femme qui a 3 enfants allumera 5 bougies.

     

     _________________________________________________________________________________________

      

                      PRIERE TECHINA de la femme après l’allumage des bougies    Bougies de Shabbat     

     

    Bougies de Shabbat

     

    Que ce soit Ta volonté, Hashem, mon D.ieu, et le D.ieu de mes pères, d'agir avec bienveillance avec moi ( et avec mon mari, mes fils et mes filles, mon père et ma mère ) et avec toute ma famille.

    Donne-nous, et à tout Israël, une vie agréable et longue.

    Souviens-Toi de nous pour le bien et pour la bénédiction.

    Sauve-nous par Ta miséricorde.

    Béni-nous de Ta main large et ouverte.

    Termine la construction de notre Temple pour que Ta sainte présence réside parmi nous.

    Fais-nous mériter d'élever des fils et des petits fils sages et intelligents, empreints de l'amour d'Hashem et de la crainte du tout Puissant, des hommes droits, sainte progéniture, qui serviront Hashem et illumineront le monde par leur Thora, leurs bonnes actions et leur accomplissement des commandements du Créateur.

    Gracie-moi et exauce ma prière en ce moment, grâce au mérite de nos mères, Sarah, Rivka, Ra'hel et Léa.

    Fais briller notre lampe qu'elle ne s'éteigne à tout jamais.

    Fais rayonner Ta face et nous serons sauvés. Amen.

     

    ______________________________________________________________________________

     

     

    LES MITSVOT SPECIFIQUES DE LA FEMME JUIVE

     

     

    L'allumage des bougies est une des 3 mitsvot réservées particulièrement aux femmes.

    Ces 3 mitsvot sont :

    1) Les lois de pureté familiale taharat habayit

    2) La 'Halla afrashat 'halla ( voir l'article " Prélèvement de la 'Halla " dans la rubrique " Shabbat " ).

    3) L'allumage des bougies de Shabbat et des fêtes hadlakat nérot  הדלקת נרות

    'HANA : en hébreu, les lettres du nom " 'Hana", sont les 1ères lettres de ces 3 Mitsvots.  

    __________________________________________________________________

     

     


  •  

     

     

     

       KIDDOUSH DU VENDREDI SOIR

     

     קידוש  

     

     

     

                       4 Kiddoush du vendredi soir  Aura Ouziel

     

     

     

     

    Le Shabbat est un jour différent des autres et il doit être ressenti comme tel. Pour cela, on veille à créer une atmosphère particulière :

    - en préparant le Shabbat dans la prière,

    - en mettant de beaux habits,

    - en faisant de bons plats,

    - en nettoyant la maison,

    - en préparant une belle table,

    - en prenant du temps en famille ou avec des amis,

    - en réfléchissant sur notre vie, sur D.ieu,

    - on veille à parler de divrei torah des paroles de Torah et édifiantes pendant le repas,

    - en participant aux offices de prière...

     

    Cette ambiance conviviale aide à faire du Shabbat un jour de ressourcement spirituel pour chacun et à renforcer l’unité de la famille.

     

     

     

     

    • BENEDICTION DE LA FEMME         PROV. 31, 10-31    ECHET HAÏL            

                                                                                                                4 Kiddoush du vendredi soir

                                                                                                                   [1]          

                                 

    י  אֵשֶׁת-חַיִל, מִי יִמְצָא;    וְרָחֹק מִפְּנִינִים מִכְרָהּ.

    10 Heureux qui a rencontré une femme vaillante! Elle est infiniment plus précieuse que les perles.

    יא  בָּטַח בָּהּ, לֵב בַּעְלָהּ;    וְשָׁלָל, לֹא יֶחְסָר.

    11 En elle le cœur de son époux a toute confiance; aussi les ressources ne lui font-elles pas défaut.

    יב  גְּמָלַתְהוּ טוֹב וְלֹא-רָע--    כֹּל, יְמֵי חַיֶּיהָ.

    12 Tous les jours de sa vie, elle travaille à son bonheur: jamais elle ne lui cause de peine.

    יג  דָּרְשָׁה, צֶמֶר וּפִשְׁתִּים;    וַתַּעַשׂ, בְּחֵפֶץ כַּפֶּיהָ.

    13 Elle se procure de la laine et du lin et accomplit sa besogne d'une main diligente.

    יד  הָיְתָה, כָּאֳנִיּוֹת סוֹחֵר;    מִמֶּרְחָק, תָּבִיא לַחְמָהּ.

    14 Pareille aux vaisseaux marchands, elle amène de loin ses provisions.

    טו  וַתָּקָם, בְּעוֹד לַיְלָה--וַתִּתֵּן טֶרֶף לְבֵיתָהּ;    וְחֹק, לְנַעֲרֹתֶיהָ.

    15 Il fait encore nuit qu'elle est déjà debout, distribuant des vivres à sa maison, des rations à ses servantes.

    טז  זָמְמָה שָׂדֶה, וַתִּקָּחֵהוּ;    מִפְּרִי כַפֶּיהָ, נטע (נָטְעָה) כָּרֶם.

    16 Elle jette son dévolu sur un champ et l'acquiert; avec le produit de son travail elle plante un vignoble.

    יז  חָגְרָה בְעוֹז מָתְנֶיהָ;    וַתְּאַמֵּץ, זְרוֹעֹתֶיהָ.

    17 Elle ceint de force ses reins et arme ses bras de vigueur.

    יח  טָעֲמָה, כִּי-טוֹב סַחְרָהּ;    לֹא-יִכְבֶּה בליל (בַלַּיְלָה) נֵרָהּ.

    18 Elle s'assure que ses affaires sont prospères; sa lampe ne s'éteint pas la nuit.

    יט  יָדֶיהָ, שִׁלְּחָה בַכִּישׁוֹר;    וְכַפֶּיהָ, תָּמְכוּ פָלֶךְ.

    19 Ses mains saisissent le rouet, ses doigts manient le fuseau.

    כ  כַּפָּהּ, פָּרְשָׂה לֶעָנִי;    וְיָדֶיהָ, שִׁלְּחָה לָאֶבְיוֹן.

    20 Elle ouvre sa main au pauvre et tend le bras au nécessiteux.

    כא  לֹא-תִירָא לְבֵיתָהּ מִשָּׁלֶג:    כִּי כָל-בֵּיתָהּ, לָבֻשׁ שָׁנִים.

    21 Elle ne redoute point la neige pour sa maison, car tous ses gens sont couverts de riches étoffes.

    כב  מַרְבַדִּים עָשְׂתָה-לָּהּ;    שֵׁשׁ וְאַרְגָּמָן לְבוּשָׁהּ.

    22 Elle se brode des tapis. Lin fin et pourpre forment ses vêtements.

    כג  נוֹדָע בַּשְּׁעָרִים בַּעְלָהּ;    בְּשִׁבְתּוֹ, עִם-זִקְנֵי-אָרֶץ.

    23 Son époux est considéré aux Portes, quand il siège avec les anciens du pays.

    כד  סָדִין עָשְׂתָה, וַתִּמְכֹּר;    וַחֲגוֹר, נָתְנָה לַכְּנַעֲנִי.

    24 Elle confectionne des tissus, qu'elle vend, et des ceintures, qu'elle cède au marchand.

    כה  עֹז-וְהָדָר לְבוּשָׁהּ;    וַתִּשְׂחַק, לְיוֹם אַחֲרוֹן.

    25 Parée de force et de dignité, elle pense en souriant à l'avenir.

    כו  פִּיהָ, פָּתְחָה בְחָכְמָה;    וְתוֹרַת חֶסֶד, עַל-לְשׁוֹנָהּ.

    26 Elle ouvre la bouche avec sagesse, et des leçons empreintes de bonté sont sur ses lèvres.

    כז  צוֹפִיָּה, הילכות (הֲלִיכוֹת) בֵּיתָהּ;    וְלֶחֶם עַצְלוּת, לֹא תֹאכֵל.

    27 Elle dirige avec vigilance la marche de sa maison, et jamais ne mange le pain de l'oisiveté.

    כח  קָמוּ בָנֶיהָ, וַיְאַשְּׁרוּהָ;    בַּעְלָהּ, וַיְהַלְלָהּ.

    28 Ses fils se lèvent pour la proclamer heureuse, son époux pour faire son éloge:

    כט  רַבּוֹת בָּנוֹת, עָשׂוּ חָיִל;    וְאַתְּ, עָלִית עַל-כֻּלָּנָה.

    29 "Bien des femmes se sont montrées vaillantes tu leur es supérieure à toutes!"

    ל  שֶׁקֶר הַחֵן, וְהֶבֶל הַיֹּפִי:    אִשָּׁה יִרְאַת-יְהוָה, הִיא תִתְהַלָּל.

    30 Mensonge que la grâce! Vanité que la beauté! La femme qui craint l'Eternel est seule digne de louanges.

    לא  תְּנוּ-לָהּ, מִפְּרִי יָדֶיהָ;    וִיהַלְלוּהָ בַשְּׁעָרִים מַעֲשֶׂיהָ.  {ש}

    31 Rendez-lui hommage pour le fruit de ses mains, et qu'aux Portes ses œuvres disent son éloge!

     

    EISHET CHAYIL

     

    Ei-shet cha-yil mi yim-tza,
    V'ra-chok mi’p'ni-nim mich-rah.
    Ba-tach bah lev ba-a-lah,
    V'sha-lal lo yech-sar.

    G'ma-lat-hu tov v'lo ra,
    Kol y'mei cha-ye-ha.
    Da-r'sha tze-mer u-fish-tim,
    V'ta-as b'chei-fetz ka-pe-ha.

    Ha-y'ta ka-a'ni-yot so-cher,
    Mi-mer-chak ta-vi lach-mah.
    Va-ta-kam b’od lai-la,
    Va-ti-tein te-ref l'vei-tah, v'chok l'na-a'ro-te-ha

    Za-m'ma sa-deh va-ti-ka-chei-hu,
    Mi-p'ri cha-pe-ha na-t'a ka-rem.
    Cha-g'ra b’oz mat-ne-ha,
    Va-t'a-meitz z'ro-o-te-ha.

    Ta-a-ma ki tov sach-rah,
    Lo yich-be ba-lai-la nei-rah.
    Ya-de-ha shi-l'cha va-ki-shor,
    V'cha-pe-ha ta-m'chu fa-lech

    Ka-pah pa-r'sa le-a-ni,
    V'-ya-de-ha shi-l'cha la-ev-yon.
    Lo ti-ra l'vei-tah mi-sha-leg,
    Ki chol bei-tah la-vush sha-nim.

    Mar-va-dim a-s’ta lah,
    Sheish v'ar-ga-man l'vu-shah.
    No-da ba-sh'a-rim ba-’la,
    B'shiv-to im zik-nei a-rets.

    Sa-din as’ta va-tim-kor,
    Va-cha-gor na-t'na la-k'na-a-ni.
    Oz v'ha-dar le-vu-shah,
    Va-tis-chak l'yom a-cha-ron.

    Pi-ha pa-t'cha v'chach-ma,
    v'to-rat che-sed al l'sho-nah.
    Tso-fi-ya ha-li-chot bei-tah,
    v'le-chem atz-lut lo to-cheil.

    Ka-mu va-ne-ha vai-a-sh'ru-ha,
    Ba'lah vai-ha-l’lah.
    Ra-bot ba-not a-su cha-yil,
    V’at a-lit al ku-la-na.

    She-ker ha-chein, v'he-vel ha-yo-fi,
    I-sha yir-at A-do-nai hi tit-ha-lal.
    T'nu la mi-p'ri ya-de-ha,
    vi’-ha-l'lu-ha va-sh'a-rim ma-a-se-ha.

     


    [1] Image : http://www.lerabbi.net/Shabbus/Shabbat_aKvS.htm

    ______________________________________________________________________________________________________

     

          

    •             KIDDOUSH                4 Kiddoush du vendredi soir

     

     

    Le Kidoush est récité DEBOUT tout en tenant un verre de vin, pas moins de 3,3 onces. (2)

    Si on utilise d'autres liquides, remplacer Borei p'ri Hagafen (qui crée le fruit de la vigne ) par  :


    shehakol nih'yeh bid'varo (Amein) chéacol nih'yeh bidvaro (Amen!)
    Qui a fait toutes choses existent par Sa parole (Amen) )

    _____________________________________________________________________________________

     

    4 Kiddoush du vendredi soir

    vay'hi Vay'hi erev vay'hi voker yom hashishi Erev Vay'hi Voker Yom hashishi
    Et il y eut un soir et il y eut un matin: sixième jour       Gen 1,31

    4 Kiddoush du vendredi soir

    vay'khulu haschamayim v'ha'aretz v'khol tz'va'am
    Les cieux et la terre furent achevés, la foule d'entre eux

    4 Kiddoush du vendredi soir

    vay'khal élohim bayom hash'vi'i m'la'kh'to Asher asah
    Et le septième jour D.ieu a achevé son travail qu'il avait fait

    4 Kiddoush du vendredi soir

    vayish'bot bayom hash'vi'i Mikol m'la'kh'to Asher asah
    et il se reposa le septième jour de toute son œuvre qu'il avait fait

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Vay'varekh Elohim et Yom hash'vi'i vay'kadeish oto
    Et D.ieu bénit le septième jour, et il le sanctifia

    4 Kiddoush du vendredi soir

     ki vo shavat Mikol m'la'kh'to asher bara Elohim la'asot
    car en ce jour D.ieu arrêta toute l’œuvre qu’il avait décidé de créer.    Gen 2,1-3

     

    סַבְרִי חָבְרַי, גְבִרוֹתַי וְרַבּוֹתַי 

    Savrei maranan ve-rabbanan, gvirotaï ve-rabotaï 

    Avec votre permission ( Maîtres, mesdames, et messieurs )

     

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh ha-olam
    Béni sois-tu, Eternel, notre D.ieu, roi de l'univers

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Borei p'ri Hagafen (Amen!)
    Qui crée le fruit de la vigne (Amen)

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh ha-olam
    Béni sois-Tu, Eternel, notre D.ieu, Roi de l'Univers

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Asher kid'shanu b'mitz'votav v'ratzah Vanu
    qui nous sanctifie par ses commandements, et nous a agréés

    4 Kiddoush du vendredi soir

    v'shabat v'shabat kad'sho b'ahavah uv'ratzon hin'chilanu zikaron l'ma'aseih v'rei'shit kad'sho b'ahavah uv'ratzon hin'chilanu zikaron  l’ma'aseih v'rei'shit
    en nous dotant avec amour et grâce de son saint Shabbat, commémoration de l’œuvre du Commencement

    4 Kiddoush du vendredi soir

    ki hu Yom t'chilah l'mik'ra'ei kodesh zeikher litzi'at Mitz'rayim
    début des convocations saintes, en souvenir de la sortie d'Egypte

    4 Kiddoush du vendredi soir

    ki Vanu vachar'ta v'otanu kidash'ta  Mikol ha'amim
    parce que Tu nous as choisis et nous a fait un peuple saint parmi tous les peuples

    4 Kiddoush du vendredi soir

    v'shabat kad'sh'kha b'ahavah uv'ratzon hin'chal'tanu   
    et a donné ton saint Shabbat en héritage par amour et volontairement.[1]

     

     

    Le maître de maison boit le verre de vin et chaque convive goûte à son tour.

     

     


    [1]http://translate.google.fr/translate?hl=fr&langpair=en%7Cfr&u=http://www.jewfaq.org/prayref.htm


     

     

    •             BENEDICTION DES FILS                  4 Kiddoush du vendredi soir

                                                           


    4 Kiddoush du vendredi soir

    Y'simeyha Elohim k'efra-yim v'hi-mena-sheh.

    Que D.ieu te rende comme Ephraïm et Menashe.

     

     

     

    •          BENEDICTION DES FILLES             4 Kiddoush du vendredi soir

     

                        

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Y'simeyh Elohim K'sara, rivka, rachel v'leya. 

    Que D.ieu te rende comme Sarah, Rivka, Rachel, et Léa.

     

     

     

    • BENEDICTION DE TOUS   ( Nombres 6, 24-26 )

     

     

    כד יְבָרֶכְךָ יְהוָה, וְיִשְׁמְרֶךָ.  {ס}

    24 "Que l'Éternel te bénisse et te protège!

    כה יָאֵר יְהוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ, וִיחֻנֶּךָּ.  {ס}

    25 Que l'Éternel fasse rayonner sa face sur toi et te soit bienveillant!

    כו יִשָּׂא יְהוָה פָּנָיו אֵלֶיךָ, וְיָשֵׂם לְךָ שָׁלוֹם.  {ס}

    26 Que l'Éternel dirige son regard vers toi et t'accorde la paix!"

     

    Y'va-reh'ha Adonai v'uish-m'reha.


    Ya-eyr Adonai panav eyle-ha vihu-neka.


    Yoda Adonai panav eyle-ha v'ya-seym l'shalom

     

           

     

    • NETILAT YADAÏM                 ELEVATION DES MAINS         4 Kiddoush du vendredi soir      
       

     

     

    Chacun à son tour se lave les mains [1] :                               

     

    - On prend le Kéli dans la main droite puis, on le passe à la main gauche.               4 Kiddoush du vendredi soir
    - Une fois le kéli dans la main gauche, on verse 3 fois sur la main droite.
    - Puis, on passe le kéli dans la main droite et l'on verse 3 fois sur la main gauche.

     

     


     

    [1] Le mot Netilah signifie aussi "lever" et "élever". Il y a un symbole  : nous élevons et consacrons nos mains - et ce qu'elles font - à l'Eternel, notre D-ieu, notre Roi, notre Maître. Le peuple de D.ieu est appelé "un royaume de prêtres et une nation sainte" (Exode, 19:6), et le lavement des mains le lui rappelle. Nous nous unissons en pensée à l’action du Cohen gadol, le Grand Prêtre dans le Temple qui, avant de prendre ses fonctions dans la kédoucha, , accomplissait cette même action de nétilat yadayim avec un récipient et une bassine de cuivre.

    (2) La récitation du Kiddoush se dit DEBOUT car :

    1. Il constitue un témoignage sur la création du monde par Hashem. Un témoin donne son témoignage debout.
    2. Nous allons à la rencontre de Hashem.
    3. C'est en signe de respect envers le nom d’Hachem ( en hébreu les initiales des mots Yom Ha-Chichi Vayéh’oulou Ha-Chamaïm correspondent aux 4 lettres du Nom d’Hachem). 
    4. On sanctifie le Shabbat par des paroles. La personne qui récite "Vayéh'oulou" le soir de Shabbat est considérée comme devenant l'associée de Hashem dans l'oeuvre de la création.( cheelot.universtorah.com )

    La berakha bénédiction de boré péri haguéfen et celle qui termine le Kiddoush se disent ASSIS. 

    ________________________________________________________________

     

     

    Puis on dit la bénédiction suivante avant de se sécher les mains :

     

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh ha-olam
    Béni sois-Tu, Eternel, notre D.ieu, Roi de l'Univers

    4 Kiddoush du vendredi soir

     

    Asher kideshanu asher kidishanu b'mitz'votav v'tzivanu b'mitz'votav v'tzivanu
    Qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné

    4 Kiddoush du vendredi soir

    al n'tilat yadayim .
    d'élever les mains.  

     

     

    •    HA-MOTSI  BENEDICTION SUR LES 'HALLOT                4 Kiddoush du vendredi soir4 Kiddoush du vendredi soir     

     

    Le chef de famille retire la serviette [1] couvrant les 2 hallot, les lève, en disant la bénédiction ci-dessous :

    La Halla du dessous [2]est alors déchirée en morceaux et passée autour de la table [3].

    Il trempe les morceaux dans le sel [4] et il mange un morceau suffisamment grand ( kazaït ).

    Il rompt ensuite des morceaux pour les autres convives.

    On ne donne pas de la main à la main, mais on pose les morceaux sur la table et on les prend sur la table.


     

     


     

    [1] La serviette est en souvenir de la rosée qui recouvrait la manne.

     

    [2] Cette 'halla  correspond à la Kalah.

     

    [3] Actuellement la table représente l’autel ; de plus, la table (qui permet de pratiquer l’hospitalité) rallonge la vie de l’homme .

     

    [4]  Le sel rappelle les sacrifices qui devaient être salés dans le Temple : " Tu mettras du sel sur toutes tes offrandes; tu ne laisseras point ton offrande manquer de sel, signe de l'alliance de ton Dieu; sur toutes tes offrandes tu mettras du sel. " ( Lévitique 2, 13 ).

     

    _________________________________________________________________________________________________________________

     

     

    4 Kiddoush du vendredi soir

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh olam
    Béni sois-Tu, Eternel, notre D.ieu, Roi de l'Univers

    4 Kiddoush du vendredi soir

    hamotzi lechem min Ha'aretz.(Amen).
    qui tire le pain de la terre. (Amen) 

     

    Le repas de famille peut alors commencer. [1]

    Bétéavone  Bon appétit !

     


    [1] Le Talmud fixe à 3 le nombre de repas du Shabbat. En effet, à propos de la manne, nourriture céleste tombée dans le désert, la Thora dit :"Mangez-la hayom aujourd'hui, car c'est aujourd'hui Shabbat en l'honneur de l'Eternel; aujourd'hui vous n'en trouverez pas dans les champs". (Exode 16,25) ; La triple répétition du mot Hayom - aujourd'hui - est une allusion aux 3 repas de Shabbat - (Traité Shabbat 117b)

    _____________________________________________________________________________________

     

    • Après le repas, nous faisons le BIRKAT HAMAZON

    ___________________________________________________________

     

    •  CHANTS DE SHABBAT  שירי שבת                                4 Kiddoush du vendredi soir

     

     

    • SHABBAT SHALOM             Shabbat shalom !   ( X 3 )                                            

                        Shabbat shabbat shalom !      

                    Shabbat ( X 4 )  Shalom  ! 

                            Shabbat ( X 4 )  Shalom  !    

     

     

    • CANTIQUE DU SHABBAT LEKHA DODI    לכה דודי                         4 Kiddoush du vendredi soir Chagall

     

    REFRAIN : Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                  Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

       

                 Lechah dodi likrat kallah

                     pnei Shabbat nekabelah

     

    1/  "Observe" et "souviens-toi" (1), ces mots, le Dieu unique

         Nous les fit entendre en une unique parole,

         Le Seigneur est Un, son Nom est Un,( Zach 14,9 )

         A Lui honneur, gloire et louange! (1.) Voir Deut 5:12 et  Exode 20 :8  

     

        Shamor ve-zachor be-dibur echad

        hishmianu E-l hameyuchad

        Adonai echad ushemo echad

        Le-Sheim ul-tiferet ve-li-t'hilah

     

    REFRAIN :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                         Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                        Lechah dodi likrat kallah          

                        pnei Shabbat nekabelah

     

     

    2/  Empressons-nous à la rencontre du Sabbat,

         Car il est la source de bénédiction,

         Sanctifié dès l’origine des temps,

         But de la Création dans la première pensée du Créateur...

     

        Likrat Shabbat lechu ve-nelechah

       kee hee mekor haberachah

       merosh mikedem nesuchah

      sof ma'aseh be-machashavah techilah

     

    Refrain:    Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                     Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                    Lechah dodi likrat kalla       

                    pnei Shabbat nekabelah

     

    3/   Sanctuaire du grand Roi, Ville Royale,

           Debout, relève-toi de tes ruines ! ( Genèse 19,29 )

           Assez séjourné dans la vallée des pleurs ( Ps 84,7 ) :

           Lui, il aura pitié de toi. ( Jér 15,5 ).

     

          Mikdash melech ir meluchah

         Kumi tze'i mitoch ha-hafeichah

         Rav lach shevet be-eimek habacha

        ve-hu yachamol alayich chemlah

     

    REFRAIN :   Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                          Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                          Lechah dodi likrat kallah    

                          pnei Shabbat nekabelah

     

     

    4/   Secoue ta poussière, lève-toi ! ( Is 52,1-2 )

           Remets tes habits de gloire, mon peuple.

           Par la venue du fils de Yichaï de Beth-lehem,

           Approche Toi de mon âme et libère-la.( Ps 69,19 )

     

           Hitna'ari me-afar kumi

           Liv-shi bigdei tifartech ami

           Al yad ben Yishai beit ha-lachmi

           Korvah el nafshi ge-alah

     

    REFRAIN :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                         Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                        Lechah dodi likrat kallah    

                        pnei Shabbat nekabelah

     

    5/ Réveille-toi, réveille-toi, ( Is 51,17 )

         Ta lumière étant venue, lève-toi, sois illuminée ! ( Is 60,1 )

         Réveille-toi complètement, entonne un chant ! ( Juges 5,12 )

         Car l’honneur d’Hashem s’est manifesté en toi.

     

         Hitoreri hitoreri

        Ki va oreich kumi ori

        Uri uri shir dabeiri

       Kevod Ado-nai alayich niglah

     

     

    REFRAIN :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                         Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                         Lechah dodi likrat kallah    

                         pnei Shabbat nekabelah

     

     

    6/  Pour toi plus de honte, plus de confusion ! ( Is 45,17 )

          Pourquoi te tiens-tu courbé ? Pourquoi t’agites-tu ? (Ps. 42 :6-12)

          En toi les humbles de mon peuple s’abriteront. (Is. 14 :32)

          Et la ville sera rebâtie sur ses ruines. (Jer. 30 :18)

     

          Lo teevoshi ve-lo tikalmi

         Mah tishtochachi u-mah tehemi

         bach yechesu aniyei ami

         ve-nivnetah ir al tilah

     

    REFRAIN :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                         Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                        Lechah dodi likrat kallah     

                        pnei Shabbat nekabelah

     

     

    7/   Ceux qui l'ont dévastée, seront foulés aux pieds, ( Jér 30,26 )

           Et tous tes adversaires mis en fuite, ( Is 49,19 )

           Ton Dieu mettra en toi sa joie,

           Comme le fiancé se réjouit dans sa fiancée. ( Is 62,5 )

     

           Ve-hayu limshisah shosayich

          Ve-rachaku kol mevalayich

          Yasis alayich E-lohayich

          Kimsos chatan al kalah

     

    REFRAIN :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                         Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                        Lechah dodi likrat kallah    

                        pnei Shabbat nekabelah

     

     

    8/   Etends-toi à droite et à gauche, ( Is 54,3 )

           Et exalte le Nom de Hashem, ( Is 29,23 )

          Grâce à celui qu'on nomme le fils de Péretz (2) hamashiah ( Ruth 4:18-22 et Gen 38,29 )

          Voici venir pour nous la joie et l'allégresse. ( Is 25,9 )

     

          Yamin u-smol tifrotzi

          Ve-et Ado-nai ta'aritzi

          Al yad ish ben Partzi

          Ve-nismechah ve-nagilah

     

    REFRAIN :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                         Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                         Lechah dodi likrat kallah         

                         pnei Shabbat nekabelah

     

     

    --) pour le dernier couplet, on se lève et on ouvre une porte pour accueillir le Shabbat. 

     

     

    9/   Viens en paix, toi qui es la couronne de ton époux, ( Prov 12,4 )

           Viens avec joie, avec chants d’allégresse et jubilation,

           Parmi les  fidèles du peuple élu,

           Viens, ma fiancée, viens, ma fiancée!

           Parmi les fidèles du peuple élu,

           Viens ô fiancée ! Shabbat ! La Reine !

     

           Boi ve-shalom ateret ba'alah

           Gam be-simchah u-ve-tzahalah

           Toch emunei am segulah

           Bo-i chalah boi chalah

     

    Refrain :  Viens, mon bien-aimé, au-devant de ta fiancée,

                    Le Shabbat paraît, allons le recevoir!

     

                    Lechah dodi likrat kallah       

                    pnei Shabbat nekabelah

     

     

    * VOIR L'ENSEMBLE DES PRIÈRES DANS UN SIDDOUR LIVRE DE PRIÈRES.

     

    ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

     

              Shabbat shalom !          

     

    _________________________________________________________

     

                     

                                   4 Kiddoush du vendredi soir                      ACTIVITES

     

     

     

     

    •  Ecouter le chant Shabbat shalom et autres chants :

             - youtube.com/watch?v=VCMBkxr2WSc

     

     

    •   Ecouter le chant Lechah dodi לכה דודי :

               - youtube.com/watch?v=Z5ap8Vv9RYw

               - http://www.youtube.com/watch?v=W5U9NoYKiJU

     

    ____________________________________________________________________________________

     

     

     


  •  

     

                 Kiddoush du samedi midi  

     

            קידוש 

     

           

                5 Kiddoush du samedi midi

     

     

     

    Avant le repas en famille, on dit le KIDDOUSH, assis, contrairement au vendredi soir, car il n’est pas le témoignage de la création du monde par Hashem.

     

    L’officiant lève un verre de vin et dit :
     

    Isaïe 58,13-14

     

    יג אִם-תָּשִׁיב מִשַּׁבָּת רַגְלֶךָ, עֲשׂוֹת חֲפָצֶךָ בְּיוֹם קָדְשִׁי; וְקָרָאתָ לַשַּׁבָּת עֹנֶג, לִקְדוֹשׁ יְהוָה מְכֻבָּד, וְכִבַּדְתּוֹ מֵעֲשׂוֹת דְּרָכֶיךָ, מִמְּצוֹא חֶפְצְךָ וְדַבֵּר דָּבָר. 

    13 Si tu cesses de fouler aux pieds le sabbat, de vaquer à tes affaires en ce jour qui m'est consacré, si tu considères le sabbat comme un délice, la sainte journée de l'Eternel comme digne de respect, si tu le tiens en honneur en t'abstenant de suivre tes voies ordinaires, de t'occuper de tes intérêts et d'en faire le sujet de tes entretiens,

    יד אָז, תִּתְעַנַּג עַל-יְהוָה, וְהִרְכַּבְתִּיךָ, עַל-במותי (בָּמֳתֵי) אָרֶץ; וְהַאֲכַלְתִּיךָ, נַחֲלַת יַעֲקֹב אָבִיךָ--כִּי פִּי יְהוָה, דִּבֵּר.  {פ}

    14 alors tu te délecteras dans le Seigneur et je te ferai dominer sur les hauteurs de la terre et jouir -de l'héritage de ton aïeul Jacob... C'est la bouche de l'Eternel qui l'a dit.


     

    Exode 31,16-17

     

    טז וְשָׁמְרוּ בְנֵי-יִשְׂרָאֵל, אֶת-הַשַּׁבָּת, לַעֲשׂוֹת אֶת-הַשַּׁבָּת לְדֹרֹתָם, בְּרִית עוֹלָם. 

    16 Les enfants d’Israël seront donc fidèles au sabbat, en l’observant dans toutes leurs générations comme un pacte immuable.

    יז בֵּינִי, וּבֵין בְּנֵי יִשְׂרָאֵל--אוֹת הִוא, לְעֹלָם:  כִּי-שֵׁשֶׁת יָמִים, עָשָׂה יְהוָה אֶת-הַשָּׁמַיִם וְאֶת-הָאָרֶץ, וּבַיּוֹם הַשְּׁבִיעִי, שָׁבַת וַיִּנָּפַשׁ.  {ס}

    17 Entre moi et les enfants d’Israël c’est un signe perpétuel, attestant qu’en six jours, l’Éternel a fait les cieux et la terre, et que, le septième jour, il a mis fin à l’œuvre et s’est reposé."

     

    Ve-chamrou vené Israël èt ha-Chabbat, laâssot èt ha-Chabbat le-dorotam berit ôlam. Béini ou-vèin bené Israël, ot hi le-ôlam ki chéchèt yamim âssa Adonaï èt ha-chamaïm ve-èt ha-arèts ou-va-yom ha-cheviî chavat va-yinafach.

     L’Officiant :     Avec votre permission (Maîtres, mesdames et messieurs) 

                           Savrei maranan ve-rabbanan, gvirotaï ve-rabotaï 

     

    L’Assemblée :  Pour la vie ! Le-haïm !

                  

    L'officiant dit la bénédiction suivante :  

     

    5 Kiddoush du samedi midi

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh ha-olam
    Béni sois-tu, Eternel, notre D.ieu, Roi de l'univers

    5 Kiddoush du samedi midi

    Borei p'ri Hagafen (Amen!)
    Qui crée le fruit de la vigne (Amen)

    L'officiant boit le vin.

     

    L'officiant prend la 'halla restante (qui la veille était la 'halla du dessus).[1]         5 Kiddoush du samedi midi

    Il l’élève et il dit la bénédiction ci-dessous :

     

    5 Kiddoush du samedi midi

    Barukh Atah Adonai, Eloheinu, Melekh olam
    Béni sois-Tu, Eternel, notre D.ieu, Roi de l'Univers

    5 Kiddoush du samedi midi

    hamotzi lechem min Ha'aretz. (Amen).
    qui tire le pain de la terre. (Amen)

     

    puis il trempe les morceaux dans le sel  [2]   avant de distribuer un morceau à chacun des convives.

     

     


    [1] Cette 'halla correspond au 'hatane  (l'époux).

    [2] Le sel correspond au sel sur les sacrifices :" Tu mettras du sel sur toutes tes offrandes; tu ne laisseras point ton offrande manquer de sel, signe de l'alliance de ton Dieu; sur toutes tes offrandes tu mettras du sel. " ( Lévitique 2, 13 ).

    ____________________________________________________________________________________

             

             

      Bon appétit !  Bétéavone !

     

    __________________________________________________________